Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2021 5 15 /10 /octobre /2021 10:00
Thonon-les-Bains (74), commissariat de l'exposition "Dominique De Beir, percées de lumière", jusqu'au 18 décembre 2021......
Plaques de polystyrène, morceaux de carton plat ou cannelé, rubans de paperolles ou d’orgue de Barbarie, papiers en tous genres, Dominique De Beir affectionne tout particulièrement les matériaux les plus triviaux qui soient. Elle les utilise aux fins de créer toutes sortes d’images et de situations minimales, soit en les peignant, en les imprimant et en les impactant, soit en exploitant leur propre nature physique, pour les offrir en traversée ou en transparence à la lumière. Le rapport tactile à la matière de ses oeuvres procède de tout un travail d’altérations qui dessinent des mondes d’une grande poésie et d’une singulière sensualité.   

 

Thonon-les-Bains (74), commissariat de l'exposition "Dominique De Beir, percées de lumière", jusqu'au 18 décembre 2021......
Thonon-les-Bains (74), commissariat de l'exposition "Dominique De Beir, percées de lumière", jusqu'au 18 décembre 2021......

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2021 5 16 /07 /juillet /2021 09:26
Publications dans la revue "/art absolument/", juillet-août-septembre 2021, n° 97...

= Chronique : "Les cimetières, vrais havres de paix et d'art"

                        

 

 

 

Publications dans la revue "/art absolument/", juillet-août-septembre 2021, n° 97...

= Entretien : "Pierre Seinturier, maître du mystère"

Publications dans la revue "/art absolument/", juillet-août-septembre 2021, n° 97...
She sends her regards, 2021

She sends her regards, 2021

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2021 7 11 /07 /juillet /2021 11:45
Quelques dernières publications sur... Pierrette Bloch, Anaïs Lelièvre, Claire Tabouret

. "Pierrette Bloch   Texte critiques et entretiens"

   Editions Bernard Chauveau & Méridianes, mai 2021 

          - Reprise d'un texte publié dans L'Oeil, n° 547, mai 2003 - "Pierrette Bloch, un point, c'est tout" 

Pierrette Bloch chez elle, Paris, 2011

Pierrette Bloch chez elle, Paris, 2011

Quelques dernières publications sur... Pierrette Bloch, Anaïs Lelièvre, Claire Tabouret
Anaïs Lelièvre, Stratum, 2021

Anaïs Lelièvre, Stratum, 2021

. Semaine, 25.21, n° 447, 18 juin 2021

  Diffusion pour l'art contemporain, Arles 

          - "Anaïs Lelièvre, expériences d'espaces", en accompagnement de l'exposition de l'artiste

             à la chapelle espace d'art contemporain, Thonon-les-Bains (74), 19.06-25.09.2021

 

Quelques dernières publications sur... Pierrette Bloch, Anaïs Lelièvre, Claire Tabouret

. # LA RONDE, Musées de la Métropole Rouen Normandie. 

   La Ronde #6, 11 juin-20 septembre MMXXI

          - "Claire Tabouret  Corps-à-corps", texte publié à l'occasion de la présentation du travail de l'artiste

              du 11 juillet au 15 novembre 2020.

Claire Tabouret, Muddy River, 2018

Claire Tabouret, Muddy River, 2018

Partager cet article
Repost0
26 juin 2021 6 26 /06 /juin /2021 14:36
Les Sables d'Olonne (85), MASC, Musée d'art moderne et contemporain, La Croisée & Abbaye Saint-Jean d'Orbestier - commissaire de l'exposition "Hugues Reip. Eyeland", jusqu'au 26 septembre 2021...

Hugues Reip. Eyeland

Entre un imaginaire fondé sur l’idée de projection et une pratique qui en appelle à tous les possibles de l’assemblage, l’art de Hugues Reip se décline à l’ordre d’une production plastique qui fait la part belle au bizarre, à l’étrange et à l’incongru. L’artiste n’a pas son pareil pour orchestrer les situations les plus inattendues, jouant de toutes sortes d’artifices métamorphiques en vue de révéler un monde d’images et de constructions tout à la fois étrange et familier. Dessins, photographies, sculptures, installations, vidéos, l’œuvre de Hugues Reip s’offre à voir dans une diversité polymorphe qui procède pour l’essentiel du mode de la collecte. De fait, l’artiste porte une attention toute particulière au monde qui l’entoure, lui empruntant nombre d’éléments divers pour voir comment ils peuvent entrer en fiction. Si le floral et l’animal sont ses référents de prédilection, la figure anthropomorphe, sinon sa silhouette, trouve dans son travail une présence tantôt fantomatique, tantôt onirique. C’est dire si l’art de Reip tutoie volontiers le fantastique, le surréel et le symbolique, vérifiant - comme le dit Baudelaire - que « le beau est toujours bizarre ». Dans le patio du MASC tout comme à l’abbaye Saint-Jean d’Orbestier, il ne manquera assurément pas de nous enchanter.

Philippe Piguet, commissaire de l'exposition.

Les Sables d'Olonne (85), MASC, Musée d'art moderne et contemporain, La Croisée & Abbaye Saint-Jean d'Orbestier - commissaire de l'exposition "Hugues Reip. Eyeland", jusqu'au 26 septembre 2021...
Les Sables d'Olonne (85), MASC, Musée d'art moderne et contemporain, La Croisée & Abbaye Saint-Jean d'Orbestier - commissaire de l'exposition "Hugues Reip. Eyeland", jusqu'au 26 septembre 2021...
Les Sables d'Olonne (85), MASC, Musée d'art moderne et contemporain, La Croisée & Abbaye Saint-Jean d'Orbestier - commissaire de l'exposition "Hugues Reip. Eyeland", jusqu'au 26 septembre 2021...

Partager cet article
Repost0
23 juin 2021 3 23 /06 /juin /2021 11:24
Thonon-les-Bains (74), La Chapelle, Pôle culturel de la Visitation - commissaire de l'exposition "Anaïs Lelièvre, expériences d'espaces", jusqu'au 25 septembre 2021......
Thonon-les-Bains (74), La Chapelle, Pôle culturel de la Visitation - commissaire de l'exposition "Anaïs Lelièvre, expériences d'espaces", jusqu'au 25 septembre 2021......

Anaïs Lelièvre,

expériences d’espaces

   L’exposition que consacre la Chapelle de la Visitation à Anaïs Lelièvre s’inscrit dans le cadre de la programmation de la saison 2020-2021 placée sous l’intitulé générique Penser le paysage. Si la marche est à la source du travail de l’artiste, son œuvre se nourrit de toutes les « expériences d’espaces » qu’elle fait d’une résidence à l’autre. Les paysages traversés la conduisent à la prise de conscience des changements d’états de la nature et à une réflexion sur la place de notre corps dans l’espace. Ses installations sont comme une invitation à un voyage intérieur, entre architecture et nature, une façon singulière et sensible d’habiter l’espace.

   Anaïs Lelièvre a conçu son exposition comme un véritable parcours à la découverte et à la réflexion de son œuvre. Elle a tout d’abord choisi de réactiver les différentes installations qu’elle a réalisées au cours de ces dernières années en les rassemblant dans la nef de la chapelle tout en les transformant dans leur agencement. De la sorte, elle en constitue une nouvelle – inédite - que les visiteurs seront amenés à traverser pour la vivre du dedans, au beau milieu des structures recouvertes de lacis graphiques qui en ponctueront le cheminement. Puis ils seront confrontés à un ensemble de volumes de différentes tailles aux allures de pinacles configurant comme un paysage d’archi-écritures. Enfin, une sorte de cabinet de curiosités rassemblera dans des vitrines toutes sortes de pièces s’offrant à voir comme des témoins archéologiques de la démarche de l’artiste.

   C’est dire si le voyage auquel l’artiste nous invite transcende toute considération d’espace et de temps. L’art d’Anaïs Lelièvre est requis par une pensée du paysage qui replace la figure humaine dans son rapport existentiel à la nature en son état premier dans un en-deçà du langage.   

Philippe Piguet,

commissaire chargé des expositions

Partager cet article
Repost0
22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 14:00
Vence, 2021

Vence, 2021

Vence (06), Musée de Vence, Commissaire de l'exposition "Georges Rousse. Ici & maintenant", jusqu'au 12 décembre 2021...

Georges Rousse, Ici et maintenant

Rien ne qualifie plus concrètement l’exercice de la photographie que l’ici et le maintenant de la prise de vue. La démarche de Georges Rousse s’en distingue par l’usage qu’il fait de l’anamorphose dans l’élaboration même de ses images. Fondé sur l’idée de transformation, par un procédé optique ou géométrique, d’un objet non identifiable à première vue mais dont la forme originale est restituée à partir d’un seul et unique point de vue, le principe d’anamorphose a nourri l’histoire de l’art de toutes sortes de jeux perspectifs et perceptifs. Invité à exposer au musée de Vence en cette année du 70ème anniversaire de la Chapelle Matisse, Georges Rousse a imaginé une installation très picturale. Celle-ci prend littéralement en sandwich deux des salles du premier étage, révélant une forme polygonale jaune en suspens sur fond d’aplats colorés rouge, bleu et vert. Hommage à Matisse par le choix d’une palette aux tons relevés et aux formes simplifiées. Echo, aussi, au magistral wall drawing de Sol LeWitt, par la géométrisation des plans colorés. Outre les dessins que Georges Rousse a réalisés au fur et à mesure de l’élaboration de son projet, une image photographique de son installation, tirée sur aquapaper, exposée dans la salle suivante, complète les différentes étapes de son travail. Dans le même temps, un ensemble de dessins et photographies d’autres interventions réalisées ici et là au fil du temps permet d’en mesurer l’ampleur, la diversité et la richesse d’invention plastique. A l’occasion de cet anniversaire de la Chapelle Matisse, une de ses œuvres, réalisée à Bastia en 2020, à l’église du Saint-Nom-de-Marie sur le site du Bon Pasteur, y est également présentée. Autant de pièces qui interrogent notre relation à l’espace et la perception que l’on peut en avoir, entre ce que l’on sait et ce que l’on en ressent, entre le cognitif et le sensible.

PP

Partager cet article
Repost0
6 juin 2021 7 06 /06 /juin /2021 19:36
Fougères (Ille & Vilaine), Jardin Public, commissariat de l'exposition de sculptures de Richard Di Rosa...
Fougères (Ille & Vilaine), Jardin Public, commissariat de l'exposition de sculptures de Richard Di Rosa...
Fougères (Ille & Vilaine), Jardin Public, commissariat de l'exposition de sculptures de Richard Di Rosa...

Partager cet article
Repost0
28 mai 2021 5 28 /05 /mai /2021 10:01
Pougues-les-Eaux (58), Centre d'art Parc Saint-Léger, samedi 29 mai 2021 à 15 h, entretien avec Christian Lhopital dans le cadre de son exposition...
Pougues-les-Eaux (58), Centre d'art Parc Saint-Léger, samedi 29 mai 2021 à 15 h, entretien avec Christian Lhopital dans le cadre de son exposition...
Pougues-les-Eaux (58), Centre d'art Parc Saint-Léger, samedi 29 mai 2021 à 15 h, entretien avec Christian Lhopital dans le cadre de son exposition...
Pougues-les-Eaux (58), Centre d'art Parc Saint-Léger, samedi 29 mai 2021 à 15 h, entretien avec Christian Lhopital dans le cadre de son exposition...

Partager cet article
Repost0
21 mai 2021 5 21 /05 /mai /2021 18:14
Publication d'un texte dans l'ouvrage : Mylène Besson, "La Guerre", Regard-Editions Marie Morel, avril 2021...
Publication d'un texte dans l'ouvrage : Mylène Besson, "La Guerre", Regard-Editions Marie Morel, avril 2021...

Mylène Besson, comme un mur

Comme un mur qui se dresse devant nous. Comme l’image mémorable d’une tragédie qu’on ne pensait plus possible. Comme une géologie honteuse qui dénonce la folie de l’humain. Comment se peut-il que cela soit ? Soit encore. Encore et toujours. « Nous ne sommes pas les derniers », s’écriait il y a cinquante ans Zoran Music, rescapé des camps de la mort, en une implacable suite de gravures issues tout droit du monde nuit et brouillard. Jadis, La Bataille de San Romano, Le Massacre des InnocentsLes Désastres de la guerre ; hier, l’horreur de Guernica ; aujourd’hui… A l’instar de ses aînés, Mylène Besson est à l’écoute du monde, du sien. A leur exemple, elle ne peut rester sourde aux drames qui le secouent de toutes parts [...] 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2021 2 18 /05 /mai /2021 10:29
Sarkis
 

Arménien d’origine, né à Istanbul, installé en France depuis cinquante-sept ans, Sarkis développe une œuvre hybride, qui en appelle au métissage des pratiques et des cultures, chargée tout à la fois de sa propre histoire et d’une passion pour celle de l’art, toutes disciplines confondues, en quête d’une forme d’humanisme nourri de spiritualité. L’esthétique nomade et altruiste qui la qualifie s’exprime notamment à travers objets et installations fondé sur l’idée d’un perpétuel ressourcement. Figure majeure d’une histoire de l’art vivant, Sarkis a notamment participé à l’exposition « Quand les attitudes deviennent forme », organisée par Harald Szeemann en 1969, à Bern, aux Documenta V de 1977 et VI 1982, ainsi qu’aux « Magiciens de la Terre », rassemblés en 1989 par Jean-Hubert Martin, à Paris. En 2018, il a été invité à la Biennale de Venise à représenter la Turquie qui y participait pour la première fois de son histoire ; il était aussi présent au Pavillon arménien qui a reçu cette année-là le Lion d’Or. Polymorphe, son œuvre est un immense chant d’espoir et de confiance en l’homme dans toute sa diversité et sa complexité. Rencontre.  

https://www.artinterview.com/interviews/sarkis/

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Pages

Liens