Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 23:39
Francis Bacon, Le corps en mouvement, 1965

Francis Bacon, Le corps en mouvement, 1965

"...Omniprésente, la figure de l’homme occupe chez Bacon une place centrale. Elle en structure la composition, en règle la dynamique, en justifie le développement polyptyque. Quels que soient les traits qu’elle emprunte – ceux du pape Innocent X, d’un singe, d’un ami comme George Dyer ou d’un chien, d’un masque mortuaire comme celui de William Blake ou d’une crucifixion, de Van Gogh ou d’un inconnu -, elle est toujours le prétexte originel au fait de peinture. Plus que chez un autre, chacun des tableaux de Bacon n’est autre que la formulation reprise du précédent et chacun d’eux la projection de sa propre libido, de ses déchirements intimes, de ses joies profondes comme de ses préoccupations métaphysiques..."

Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 18:27
Corseul (22), Ateliers du Plessix-Madeuc, mercredi 30 septembre 2015, à 20h30, conférence sur le thème : "Giacometti, une quête existentielle"...

La vie, le frémissement de la vie, c’est éminemment ce qui a toujours motivé au plus profond la démarche de Giacometti. Tout comme elle frémit en surface de ses peintures et de ses sculptures. Une vie présente et intemporelle qui nous vient du plus lointain des âges. Dans le traitement même de la matière, l’artiste insuffle à ses figures « cet air, à la fois doux et dur d’éternité qui passe », comme l’a si justement écrit Jean Genet. En quête de l’essence même de l’être, voire de sa phosphorescence.

Ph.P.

Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 10:36
Edouard Manet, Le Déjeuner sur l'herbe, 1863, paris, Musée d'Orsay

Edouard Manet, Le Déjeuner sur l'herbe, 1863, paris, Musée d'Orsay

...à la Maison des Arts de Malakoff

105 avenue du 12 Février 1934

92240 Malakoff

LES LUNDIS DE L’AAMAM

"Du moderne vers le contemporain"

Un cycle de 5 conférences à la Maison des Arts par Philippe Piguet, historien et critique d’art.

L’art contemporain n’est pas réservé à quelques spécialistes, à des personnes «éclairées» qui sauraient le décrypter, le comprendre et l’apprécier. L’art contemporain est toujours contemporain de son temps, et comme toute création artistique, il s’inscrit dans l’histoire de l’Art. Mais son approche exige une bonne connaissance de l’art du passé, car la compréhension de ce qui s’est fait hier éclaire efficacement ce qui se fait aujourd’hui. Aussi le vieil adage selon lequel «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme» est-il parfaitement adapté à l’art contemporain.

Avec ce cycle de 5 conférences de Philippe PIGUET, nous vous proposons un voyage à travers 100 ans d’histoire de l’Art, pour aller « du moderne vers le contemporain ».

Lundi 28 septembre 2015 à 19h : « Le Déjeuner sur l’herbe (1863) d’Edouard Manet » – genèse, analyse et influence

Lundi 30 novembre 2015 à 19h: « Avril 1874, la première exposition impressionniste » – organisation et répercussion historique

Lundi 25 janvier 2016 à 19h : « Le Monument à Balzac (1898) d’Auguste Rodin » – genèse, analyse et influence

Lundi 14 mars 2016 à 19h : « Les Demoiselles d’Avignon (1906-1907) de Pablo Picasso » – genèse, analyse et influence

Lundi 23 mai 2016 à 19h : « Marcel Duchamp, le pionnier (1887-1968) » - analyse et influence

Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 11:33
Louviers (27), Musée, conférence ce jour à 16h, sur le thème : " Jacques Villeglé, "la comédie urbaine" "....
Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 11:54
Fougères (35), Théâtre Victor Hugo, conférence ce vendredi 25 septembre 2015, à 18h, sur le thème : " Ernest Pignon-Ernest & le Street art"...
Fougères (35), Théâtre Victor Hugo, conférence ce vendredi 25 septembre 2015, à 18h, sur le thème : " Ernest Pignon-Ernest & le Street art"...
Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 15:28
James Ensor 1860-1949

James Ensor 1860-1949

Squelettes se disputant un hareng saur 1891

Squelettes se disputant un hareng saur 1891

René Magritte 1898-1967

René Magritte 1898-1967

La Durée poignardée 1938

La Durée poignardée 1938

James Ensor...

René Magritte...

deux géants belges de l'histoire de la modernité.

Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 19:28
Neuchâtel (Suisse), Galerie C, commissariat de l'exposition "Le temps de l'absolu", à partir du 17 septembre... jusqu'au 31 octobre 2015

Le Temps de l’Absolu

Nicolas Aïello, Clément Bagot, Jérémie Bennequin, Pierrette Bloch, Cathryn Boch, Claude Closky, Pierre Ferrarini, Didier Mencoboni, Roman Opalka

5 607 249… c’est le dernier nombre qu’a peint Roman Opalka sur le tableau qu’il a laissé inachevé suite à sa brutale disparition, le 6 août 2011. Il y a cinquante ans l’artiste avait décidé de mettre en œuvre un projet artistique consistant à peindre l’ensemble des nombres entiers naturels suivant un protocole de travail extrêmement précis. C’était au printemps 1965. Quarante-six ans durant, Roman Opalka n’a jamais dérobé à la règle. Un projet d’œuvre, un projet de vie : tel est son admirable exemple. Le Temps de l’Absolu n’est pas une exposition en son hommage. Pas plus qu’elle n’est la réunion d’artistes dans son sillage ou qui lui seraient redevables d’une posture. En cette année de jubilé, elle se veut tout simplement une façon d’écho mémorable à sa mémoire. Pour avoir eu le privilège d’être de ses amis proches et de l’avoir accompagné dans son travail pendant de longues années, je tenais à le saluer à ma manière. L’invitation de Christian Egger à une carte blanche en sa Galerie C m’en offre l’occasion. Le Temps de l’Absolu rassemble 9 artistes de générations et de pratiques artistiques très différentes. Tous ont en commun d’avoir fait le choix de démarches radicales qui les déterminent à l’ordre d’esthétiques conceptuelles et minimales dont les protocoles de travail n’en sont pas moins laborieux, voire obsessionnels, mais qui ouvrent des champs volontiers poétiques. Ils composent avec les critères de discipline, de répétition et d’aléatoire pour constituer des œuvres singulières et sensibles dont la vertu cardinale est de dire leur être au monde. Un être en quête d’absolu.

Philippe Piguet, commissaire de l’exposition

Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 19:07

. L'œil en mouvement. Portrait d'artiste :

- "Sarkis. Très d'union",

en écho à sa participation à la Biennale de Venise, Pavillon de la Turquie

& Pavillon de l'Arménie, jusqu'au 22 novembre.

Sarkis, Pavillon de la Turquie, Venise, Arsenal

Sarkis, Pavillon de la Turquie, Venise, Arsenal

. L'œil des expositions, à l'étranger :

- "Jean-Luc Moulène, du côté de la fable",

en écho à son exposition à Rome, à la Villa Médicis, jusqu'au 13 septembre.

. L'œil ouvert. Livre :

- "Jean-Pierre Raynaud. Il y aura toujours des malentendus et je l'assume",

en écho à la sortie d'un ouvrage de Jean-Pierre Raynaud, "RAYNAUD",

Editions du Regard, 320 p., 200 ill.

Jean-Pierre Raynaud, "RAYNAUD", Editions du Regard

Jean-Pierre Raynaud, "RAYNAUD", Editions du Regard

. L'œil ouvert. Spécial Lyon :

- "Le Lyon de l'art contemporain",

en écho à la 15ème édition de la Biennale de Lyon, jusqu'au 3 janvier 2016.

Massinissa Selmani, Biennale de Lyon, Musée d'art contemporain

Massinissa Selmani, Biennale de Lyon, Musée d'art contemporain

Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 16:19
Sète (34), Musée Paul Valéry, publication dans le catalogue de l'exposition : "La Figuration Libre. Historique d'une aventure. Combas, Di Rosa, Blanchard, Boisrond, Basquiat, Haring..."

"Les riches heures de la Figuration libre, historique et réception"

"A lire l’une des plumes critiques les plus averties qui soient – celle de Catherine Millet, directrice fondatrice de la revue art press au début des années 1970 -, force est de considérer que « ce que l’on va désigner, grosso modo et bon gré mal gré (mais c’est toujours ainsi que s’imposent les noms des mouvements), par le label de la figuration libre, fait irruption, au mois de juin 1981, dans la maison d’un critique d’art, Bernard Lamarche-Vadel . » Ecrivain, poète, critique d’art et collectionneur, ce dernier ayant décidé de déménager mit alors ses murs à la disposition de tout un groupe de très jeunes artistes impatients d’exposer leurs travaux. Clin d’œil à sa situation, il appelle cette exposition « Finir en beauté ». Robert Combas, Hervé Di Rosa, Jean-Michel Alberola, Jean-Charles Blais, Rémy Blanchard, François Boisrond, Jean-François Maurige et Catherine Viollet en composent le casting. Si celui-ci compte autant de noms alors totalement inconnus, le noyau dur de la Figuration libre est bel et bien là. « Depuis longtemps, précise Catherine Millet, Lamarche-Vadel affiche un éclectisme délibéré et l’exposition est pour lui le prétexte à une apologie de l’individualisme (...) »
Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 12:10

. Carnets de route : "Venise, mémoire(s) de Monet"

           en relation avec le Palzzo Barbaro où Monet a séjourné en 1908

           et qui s'est ouvert à la Biennale de Venise en y recevant le pavillon de l'Azerbaïdjan

Publications dans la revue /art absolument/, juillet-août 2015, n° 66...

. Venise, reflet du monde : "Arménie et Turquie. Images de la "réparation" "

           en relation avec les pavillons de la République d'Arménie, à l'Ile de San Lazzao

           degli Armeni, et de la Turquie, à l'Arsenal, dans le cadre de la Biennale de Venise 2015.

Publications dans la revue /art absolument/, juillet-août 2015, n° 66...
Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Pages

Liens