Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 16:59
Le Havre (76), Musée d'art moderne André Malraux, samedi 3 & dimanche 4 septembre 2016, à 18 h...

Claude Monet, tableaux d'une vie

texte de Philippe Piguet

S’inspirant entre autres des lettres inédites de sa collection personnelle, Philippe Piguet, arrière-petit-fils d'Alice Hoschedé, dresse le portrait de Claude Monet par le biais de la correspondance du peintre et de celle de sa femme. Pour ce faire, il donne vie à deux personnages : une étudiante russe et un professeur devenu aveugle. A travers leur rencontre et leurs échanges se dessine la figure de l’artiste et de l’homme, nait la question de la place de l’art dans la vie du peintre, comme dans la nôtre. En quête d’une vérité sur le peintre, les personnages se découvrent également eux-mêmes.

Compagnie Davaï
Mise en scène par Eric Da Costa
Avec Maxence Mailfort et Aurélie Valetoux
Lumières Mathieu Charvot

Avec le soutien de L’ETABLE – Compagnie des Petits Champs, résidences de création

Informations pratiques

Alerte

Informations pratiques

Date(s)

  • samedi 03 septembre 2016
  • dimanche 04 septembre 2016

Horaires

18 h 00

Publics

Tout public

Tarif(s)

Gratuit

Lieu

MuMa

Réservation obligatoire, aux heures d'ouverture du musée, à l'accueil et par téléphone

au 02 35 19 62 72

Published by Philpiguet
commenter cet article
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 10:19

1 - /art absolument/, juillet/août 2016, numéro 72 :

. Carnets de route : "D'une Fondation à l'autre: Fernet-Branca & Beyeler" :,

- à Saint-Louis, Fondation Fernet-Branca,

"Philippe Cognée, Stephan Balkenhol et Marie Bovo" ;

- à Riehen (Suisse), Fondation Beyeler, "Calder/ Fischli-Weiss".​

Philippe Cognée, vue d'installation, Fondation Fernet-Branca

Philippe Cognée, vue d'installation, Fondation Fernet-Branca

. Entretien : "Mathieu Dufois, entre-deux".

Mathieu Dufois, Intermission, 2015

Mathieu Dufois, Intermission, 2015

2 - Catalogue: "Julio Villani, le peu de réalité"

exposition à l'Abbaye d'Orbestier, Le Château d'Olonne (85), jusqu'au 25 septembre 2016.

Texte : "Julio Villani, entre fable et fantaisie"

Publications récentes :
Published by Philpiguet
commenter cet article
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 18:26

Lundi 25 juillet à 21h, à l'Hôtel des Cures Marines

- "Monet au quotidien. Lettres de Giverny" :

lecture avec projection d'images de lettres inédites d'Alice et de Claude Monet, relatant la vie du peintre au temps de Giverny.

Famille Hoschedé-Monet à Giverny, vers 1886

Famille Hoschedé-Monet à Giverny, vers 1886

Mardi 26 juillet à 18h, à la Villa Montebello

- "Quand la bourgeoisie se fait tirer le portrait" :

une conférence avec projection d'images sur l'avènement de la photographie au cours de la seconde moitié du XIXe siècle au regard de la pratique d'un genre, le portrait.

Famille Hoschedé, 1865

Famille Hoschedé, 1865

Published by Philpiguet
commenter cet article
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 07:32
A Giverny (27), ce jeudi 30 juin 2016, à 18h30, "Monet au quotidien", lecture de lettres de la femme de Claude Monet et de l'artiste, dans l'atelier du peintre...
A Giverny (27), ce jeudi 30 juin 2016, à 18h30, "Monet au quotidien", lecture de lettres de la femme de Claude Monet et de l'artiste, dans l'atelier du peintre...
Published by Philpiguet
commenter cet article
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 22:25
Le Château d'Olonne (85), Abbaye Saint Jean d'Orbestier, commissaire de l'exposition "Julio Villani, le peu de réalité", vernissage le 29 juin à 18h., jusqu'au 25 septembre 2016
Le Château d'Olonne (85), Abbaye Saint Jean d'Orbestier, commissaire de l'exposition "Julio Villani, le peu de réalité", vernissage le 29 juin à 18h., jusqu'au 25 septembre 2016
Published by Philpiguet
commenter cet article
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 09:49
Bernard Moninot à l'accrochage de "Explosante fixe", 2016

Bernard Moninot à l'accrochage de "Explosante fixe", 2016

Cathryn Boch, Jacques Callot, Philippe Favier, Guy Limone, François Mazabraud, Bernard Moninot, Jean-Pierre Pincemin, Samuel Rousseau, Géraud Soulhiol, Balthazar Torres

Quatrième et dernière de la saison 2015-2016, articulée autour du thème générique des « mondes à part », l’exposition intitulée « Micromégas », présentée cet été à la Galerie de l’Étrave, a été imaginée en écho au conte philosophique de Voltaire. Elle vise à jeter un regard sur le monde par les deux bouts de la lorgnette de sorte à mettre en évidence tout un lot de créations d'artistes qui sont autant de visions décalées, adossées au réel ou issues de leur imaginaire. Il y va de l’idée de réunir un ensemble d’œuvres qui mettent en cause nos habitudes perceptives soit par le biais de toutes sortes de procédures exagérées - détournement, miniaturisation, agrandissement d’images et d’objets familiers, etc. - qui mettent en cause toute notion d'échelle et de repère comme pour mieux dessiller le regard et l’ouvrir à d’autres possibles.

Philippe Favier, La Bataille d'Athérines, 1982, IAC Villeurbanne

Philippe Favier, La Bataille d'Athérines, 1982, IAC Villeurbanne

Published by Philpiguet
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 23:31

= THONON-LES-BAINS (74),

VERNISSAGE LE VENDREDI 24 JUIN 2016

Quatrième et dernière de la saison 2015-2016, articulée autour du thème générique des « mondes à part », l’exposition intitulée « Micromégas », présentée cet été à la Galerie de l’Étrave, a été imaginée en écho au conte philosophique de Voltaire. Elle vise à jeter un regard sur le monde par les deux bouts de la lorgnette de sorte à mettre en évidence tout un lot de créations d'artistes qui sont autant de visions décalées, adossées au réel ou issues de leur imaginaire. Il y va de l’idée de réunir un ensemble d’œuvres qui mettent en cause nos habitudes perceptives soit par le biais de toutes sortes de procédures exagérées - détournement, miniaturisation, agrandissement d’images et d’objets familiers, etc. - qui mettent en cause toute notion d'échelle et de repère comme pour mieux dessiller le regard et l’ouvrir à d’autres possibles.

= SETE (34),

MUSEE PAUL VALERY

A venir cette semaine... : 1 / Commissariat de l'exposition "Micromégas" à Thonon-les-Bains (74). 2 / Publication d'un texte pour le catalogue de l'exposition "Max Ernst, Yves Tanguy, deux visions du surréalisme" à Sète (34)...
A venir cette semaine... : 1 / Commissariat de l'exposition "Micromégas" à Thonon-les-Bains (74). 2 / Publication d'un texte pour le catalogue de l'exposition "Max Ernst, Yves Tanguy, deux visions du surréalisme" à Sète (34)...

= Extrait du texte sur Max Ernst :

..." Mes vagabondages, mes inquiétudes, mes impatiences, mes doutes, mes croyances, mes hallucinations, mes amours, mes rages, mes révoltes, mes contradictions, mes refus de me soumettre à une discipline, fût-elle la mienne, les visites sporadiques de perturbation, ma sœur, la femme 100 têtes n’ont pu créer un climat favorable à l’élaboration d’une œuvre calme et sereine. Comme mon comportement, elle n’est pas harmonieuse, dans le sens des compositeurs classiques. Séditieuse, inégale, contradictoire, elle est inacceptable pour les spécialistes de l’art, de la culture, du comportement, de la logique, de la morale. Elle a en revanche le don d’enchanter mes complices : les poètes, les pataphysiciens, quelques analphabètes.»

Ces lignes que l’artiste a lui-même rédigées pour le film réalisé par Peter Schamoni en 1963 en disent long du regard que portait Max Ernst sur son œuvre. Elles pourraient mettre un terme définitif à toute tentative d’en cerner le pourquoi et le comment mais la démarche de l’artiste a cette qualité supérieure d’être généreuse, une forme de don en direction de l’Autre, pour qu’il s’y plonge, s’y abandonne et invente sa propre histoire. « Le don d’enchanter mes complices », note Ernst. S’il est un mot le plus approprié à qualifier ce qui fonde la spécificité de son œuvre, c’est bien celui de fabuleux. Pour ce que la fable est un mode né du besoin naturel qu’éprouve l’esprit humain de s’exprimer à l’aide d’images et pour ce que le fabuleux sous-tend l’idée d’un enchantement, voire d’un ré-enchantement qui l’assure de possibles sans cesse renouvelés..."

Published by Philpiguet
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 17:31
Publication d'un texte dans la nouvelle monographie de "Christian Lapie. Les Métamorphes" : "Le dessin pour évoquer", Editions Art Absolument, juin 2016...

...Faits au crayon graphite, en surface de grandes feuilles de papier Arches d’un grammage élevé, les dessins de projets de Christian Lapie constituent l’une des catégories majeures de la typologie de son œuvre graphique. Si leur nombre est allé en augmentant au fil du temps, c’est que les projets se sont considérablement multipliés et que Lapie y recourt d’autant plus volontiers que c’est un moyen extrêmement pratique pour communiquer en amont de la commande. Ontologiquement parlant, ils en sont l’expression la plus adéquate – dess(e)ins de projets -, sans rien perdre pour autant de leurs qualités plastiques. L'artiste y fait preuve d’un sens appuyé de l’espace qu’accuse notamment sa façon de jouer en contrepoint du trait et de la masse, des pleins et des vides, du dense et du limpide, en usant soit de la pointe de son crayon, soit de son flanc...

Published by Philpiguet
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 09:02
Musée de l’Orangerie, vendredi 17 juin 2016, à 19h, au cœur des Nymphéas, "Conversation avec… agnès b."   Inscrivez-vous !

Réservation sur : www.musee-orangerie.fr

facebook.com/museedelorangerie

twitter.com/MuseeOrangerie

Conversation avec...
Rien ne vaut la parole de l’artiste. Aussi le propos de ces "Conversations avec…" est d’aller à la rencontre de créateurs de générations et de pratiques artistiques différentes et les inviter à parler de l’aventure de leur création. Ainsi, au printemps 2016, du choix qui a été fait pour cette deuxième séquence en proposant à Gérard Fromanger, Jean-Pierre Raynaud et agnès.b d’en être les invités. Le premier est peintre, l’un des acteurs majeurs de la "figuration narrative", auquel le Centre Pompidou consacre actuellement une importante rétrospective. Le deuxième est un artiste plasticien qui interroge notre rapport au monde dans la mise en jeu des signes et des symboles qui le structurent. La troisième compte parmi les plus grands stylistes et créateurs de mode dont la ligne a gagné une renommée mondiale, par ailleurs grande collectionneuse d'art contemporain et engagée sur plusieurs fronts sociétaux.
Chacune de ces "Conversations avec…" s’organisera sur le même tempo, à savoir une première séquence consacrée à leur présentation, une deuxième à leur approche de l’œuvre de Claude Monet, une troisième, la plus importante en durée, à l’exposé et à l’analyse de leur démarche personnelle. Enfin, à l’issue de cet échange, vous pourrez intervenir si vous le désirez.
Organisées au sein même des Grandes décorations des Nymphéas, l’objectif de ces rencontres relève d’une triple intention : parler de création artistique contemporaine en un lieu qui en est une figure emblématique ; inviter des artistes à parler de leur travail en toute sérénité de sorte à mieux appréhender comment ils envisagent leur rôle et leur place au sein de la société ; enfin, vous faire profiter de ces échanges tout en vous proposant d’y prendre part.
Philippe Piguet, historien et critique d’art.

 

agnès b., née Agnès Troublé, est née en 1941 à Versailles.
Ancienne élève de l'École du Louvre, rédactrice de mode au journal Elle, agnès b. devient styliste chez Dorothée Bis avant de lancer, en 1975, sa propre griffe et sa première boutique.
Adepte du "made in France", agnès b. déclare vouloir montrer l'exemple avec son entreprise de la responsabilité sociale : "À mes yeux, il y a une cohérence entre le fait que les vêtements soient faits ici et ce que je suis, ce que je fais, ce que j’aime faire".
Mécène des arts, agnès b. participe financièrement à la restauration du film Playtime, de Jacques Tati et produit le film Seul contre tous de Gaspar Noé. Elle soutient de nombreuses manifestations artistiques, édite un périodique d'art contemporain (Point d'ironie) et a constitué une importante collection d'art contemporain, dont tout un pan est consacré à la photographie. Cette collection a été montrée à plusieurs occasions, notamment en janvier 1992 à l'Espace des arts de Chalon-sur-Saône pour la première fois, puis en 2004 aux Abattoirs de Toulouse.
À Paris, elle a aussi créé son propre lieu d'exposition, la Galerie du Jour, une librairie-galerie inaugurée en novembre 1984, avant d'ouvrir un deuxième espace quelques années plus tard rue Quincampoix, à proximité du Centre Pompidou, puis une autre à Tokyo.
En 2012, elle réalise son premier long métrage, Je m'appelle Hmmm..., sorti en 2013 (en France en 2014).

 

 

Published by Philpiguet
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 08:38

= L'œil, #690, mai 2016 :

. Portrait d'artiste : "En toutes lettres. Jacques Villeglé", Musée d'art moderne, Saint-Etienne (42)

. L'œil Magazine : "La Chine, effervescente et engagée",

"​Dix artistes chinois à suivre absolument"

. L'œil des expositions : "C'était (un peu) les années 1980", Centre Pompidou, Paris

​ "Caillebotte, frère de fleurs de Monet", Musée des Impressionnismes, Giverny (27)

= L'œil, #691, juin 2016 :

. Portrait d'artiste : "Le destin du monde. Huang Yong Ping", Grand Palais, Paris

. L'œil en mouvement : "François Morellet. Dernier pied de nez"

. 6 clés pour comprendre : "L'art pauvre"

. L'œil des expositions : "Jenisch et Nestlé, unis dans l'art", Musée Jenisch, Vevey (Suisse)

= /art absolument/, n° 71, mai-juin 2016 :

. Chronique. Carnets de route : "Naoshima, mon amour"

. Entretien : "Jean-Hubert Martin. Carambolages, voir avant de savoir", Grand Palais, Paris

Published by Philpiguet
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Pages

Liens