Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 19:28
Neuchâtel (Suisse), Galerie C, commissariat de l'exposition "Le temps de l'absolu", à partir du 17 septembre... jusqu'au 31 octobre 2015

Le Temps de l’Absolu

Nicolas Aïello, Clément Bagot, Jérémie Bennequin, Pierrette Bloch, Cathryn Boch, Claude Closky, Pierre Ferrarini, Didier Mencoboni, Roman Opalka

5 607 249… c’est le dernier nombre qu’a peint Roman Opalka sur le tableau qu’il a laissé inachevé suite à sa brutale disparition, le 6 août 2011. Il y a cinquante ans l’artiste avait décidé de mettre en œuvre un projet artistique consistant à peindre l’ensemble des nombres entiers naturels suivant un protocole de travail extrêmement précis. C’était au printemps 1965. Quarante-six ans durant, Roman Opalka n’a jamais dérobé à la règle. Un projet d’œuvre, un projet de vie : tel est son admirable exemple. Le Temps de l’Absolu n’est pas une exposition en son hommage. Pas plus qu’elle n’est la réunion d’artistes dans son sillage ou qui lui seraient redevables d’une posture. En cette année de jubilé, elle se veut tout simplement une façon d’écho mémorable à sa mémoire. Pour avoir eu le privilège d’être de ses amis proches et de l’avoir accompagné dans son travail pendant de longues années, je tenais à le saluer à ma manière. L’invitation de Christian Egger à une carte blanche en sa Galerie C m’en offre l’occasion. Le Temps de l’Absolu rassemble 9 artistes de générations et de pratiques artistiques très différentes. Tous ont en commun d’avoir fait le choix de démarches radicales qui les déterminent à l’ordre d’esthétiques conceptuelles et minimales dont les protocoles de travail n’en sont pas moins laborieux, voire obsessionnels, mais qui ouvrent des champs volontiers poétiques. Ils composent avec les critères de discipline, de répétition et d’aléatoire pour constituer des œuvres singulières et sensibles dont la vertu cardinale est de dire leur être au monde. Un être en quête d’absolu.

Philippe Piguet, commissaire de l’exposition

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 19:07

. L'œil en mouvement. Portrait d'artiste :

- "Sarkis. Très d'union",

en écho à sa participation à la Biennale de Venise, Pavillon de la Turquie

& Pavillon de l'Arménie, jusqu'au 22 novembre.

Sarkis, Pavillon de la Turquie, Venise, Arsenal

Sarkis, Pavillon de la Turquie, Venise, Arsenal

. L'œil des expositions, à l'étranger :

- "Jean-Luc Moulène, du côté de la fable",

en écho à son exposition à Rome, à la Villa Médicis, jusqu'au 13 septembre.

. L'œil ouvert. Livre :

- "Jean-Pierre Raynaud. Il y aura toujours des malentendus et je l'assume",

en écho à la sortie d'un ouvrage de Jean-Pierre Raynaud, "RAYNAUD",

Editions du Regard, 320 p., 200 ill.

Jean-Pierre Raynaud, "RAYNAUD", Editions du Regard

Jean-Pierre Raynaud, "RAYNAUD", Editions du Regard

. L'œil ouvert. Spécial Lyon :

- "Le Lyon de l'art contemporain",

en écho à la 15ème édition de la Biennale de Lyon, jusqu'au 3 janvier 2016.

Massinissa Selmani, Biennale de Lyon, Musée d'art contemporain

Massinissa Selmani, Biennale de Lyon, Musée d'art contemporain

Partager cet article
Repost0
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 16:19
Sète (34), Musée Paul Valéry, publication dans le catalogue de l'exposition : "La Figuration Libre. Historique d'une aventure. Combas, Di Rosa, Blanchard, Boisrond, Basquiat, Haring..."

"Les riches heures de la Figuration libre, historique et réception"

"A lire l’une des plumes critiques les plus averties qui soient – celle de Catherine Millet, directrice fondatrice de la revue art press au début des années 1970 -, force est de considérer que « ce que l’on va désigner, grosso modo et bon gré mal gré (mais c’est toujours ainsi que s’imposent les noms des mouvements), par le label de la figuration libre, fait irruption, au mois de juin 1981, dans la maison d’un critique d’art, Bernard Lamarche-Vadel . » Ecrivain, poète, critique d’art et collectionneur, ce dernier ayant décidé de déménager mit alors ses murs à la disposition de tout un groupe de très jeunes artistes impatients d’exposer leurs travaux. Clin d’œil à sa situation, il appelle cette exposition « Finir en beauté ». Robert Combas, Hervé Di Rosa, Jean-Michel Alberola, Jean-Charles Blais, Rémy Blanchard, François Boisrond, Jean-François Maurige et Catherine Viollet en composent le casting. Si celui-ci compte autant de noms alors totalement inconnus, le noyau dur de la Figuration libre est bel et bien là. « Depuis longtemps, précise Catherine Millet, Lamarche-Vadel affiche un éclectisme délibéré et l’exposition est pour lui le prétexte à une apologie de l’individualisme (...) »
Partager cet article
Repost0
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 12:10

. Carnets de route : "Venise, mémoire(s) de Monet"

           en relation avec le Palzzo Barbaro où Monet a séjourné en 1908

           et qui s'est ouvert à la Biennale de Venise en y recevant le pavillon de l'Azerbaïdjan

Publications dans la revue /art absolument/, juillet-août 2015, n° 66...

. Venise, reflet du monde : "Arménie et Turquie. Images de la "réparation" "

           en relation avec les pavillons de la République d'Arménie, à l'Ile de San Lazzao

           degli Armeni, et de la Turquie, à l'Arsenal, dans le cadre de la Biennale de Venise 2015.

Publications dans la revue /art absolument/, juillet-août 2015, n° 66...
Partager cet article
Repost0
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 11:30

                                     L'OEIL, juin 2015, # 680

. L'œil en mouvement : "Céleste Boursier-Mougenot. le monde réenchanté"

           en relation avec ses expositions à la Biennale de Venise et au Palais de Tokyo.

. L'œil magazine : "Les meilleurs artistes de la Biennale de Venise 2015 :

           Simon Denny, Nouvelle-Zélande; Adrian Ghenie, Roumanie; Joan Jona, USA;

           Filip Markiewicz, Luxembourg; Melik Ohanian, Arménie; Pamela Rosenkranz, Suisse;

           Sarkis, Turquie; Barthélémy Toguo, Arsenal; Sean Scully, Palazzo Falier.

. L'œil Magazine : "Markus Lüpertz. La peinture pour survivre"

           en relation avec son exposition au musée d'art moderne de la Ville de Paris.

                                                        L'OEIL, été 2015, # 681

. L'oeil en mouvement : "Anish Kapoor. Versailles à l'envers"

           en relation avec son exposition au Château de Versailles, jusqu'au 1er novembre.

. L'oeil magazine : "François Rouan. Le complexe et le vivant"

           en relation avec ses expositions au musée des Beaux-arts de Rouen, jusqu'au 17 août,

           et au Château de Hautefort (24), jusqu'au 11 novembre.

         

. L'oeil magazine : "Chez Pol Bury, l'art cinétique rime avec un art ludique"

           en relation avec ses expostions à l'Espace-Fondation EDF, à Paris, jusqu'au 23 août,

           et à l'Espace de l'art concret, à Mouans-Sartoux (06), jusqu'au 31 août.

 . L'oeil des expositions : "François Morellet"

           en relation avec son exposition au musée des Beaux-arts de Caen (14),

           jusqu'au 21 septembre.

 

                                             "Damien Deroubaix"

           en relation avec son exposition au musée de l'Abbaye Sainte-Croix aux Sables d'Olonne

           (85), jusqu'au 27 septembre.             

 

                                              "Leçon d'histoire"

           en relation avec le Pavillon de l'Arménie à la Biennale de Venise, jusqu'au 18 octobre.

Partager cet article
Repost0
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 11:23
Le Château d'Olonne (85), Abbaye Saint-Jean d'Orbestier, commissariat de l'exposition de sculptures de "Philippe Cognée, aux origines", jusqu'au 27 septembre 2015.
Le Château d'Olonne (85), Abbaye Saint-Jean d'Orbestier, commissariat de l'exposition de sculptures de "Philippe Cognée, aux origines", jusqu'au 27 septembre 2015.
Partager cet article
Repost0
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 11:26

Fort du succès de l’exposition estivale de l’an dernier – « Où donc est passé le réel ? », la troisième en termes de fréquentation depuis 2008 -, nous avons choisi de concevoir à nouveau pour l’été 2015 une exposition de groupe, éclectique et prospective. L’idée du projet tient en une phrase qui servira de titre et qui est signé du célèbre écrivain britannique Edgar Allan Poe : « ÊTRE ÉTONNÉ, C’EST UN BONHEUR ! », en transformant simplement l’affirmation originelle en une exclamation. Mais force est de dire avant tout que c’est à Jacques Villeglé que nous devons d’avoir appris cette formule, l’artiste se l’étant appropriée pour en faire une œuvre graphique monumentale à l’appui de son alphabet socio-politique. Fort du succès de l’exposition estivale de l’an dernier – « Où donc est passé le réel ? », la troisième en termes de fréquentation depuis 2008 -, nous avons choisi de concevoir à nouveau pour l’été 2015 une exposition de groupe, éclectique et prospective. L’idée du projet tient en une phrase qui servira de titre et qui est signé du célèbre écrivain britannique Edgar Allan Poe : « ÊTRE ÉTONNÉ, C’EST UN BONHEUR ! », en transformant simplement l’affirmation originelle en une exclamation. Mais force est de dire avant tout que c’est à Jacques Villeglé que nous devons d’avoir appris cette formule, l’artiste se l’étant appropriée pour en faire une œuvre graphique monumentale à l’appui de son alphabet socio-politique.

On connaît la célèbre réplique que Serge Diaghilev fit à Jean Cocteau en 1912 lui exprimant par-là la retenue qu’il avait à l’égard des travers superficielle du poète : « Etonne-moi », lui dit-il en forme de challenge. C’est aussi à l’écho mémorable de cette anecdote que le projet de cette exposition a été conçu. Le concept d’étonnement se distingue de celui de surprise par la qualité de conscience humaine qu’il sous-tend. Telle situation peut « causer de l’étonnement », telle autre « remplir d’étonnement » ou l’on peut encore « aller d’étonnement en étonnement » : chaque fois, il est question d’une remise en compte au regard d’une connaissance préétablie et l’étonnement a pour fonction de susciter une émotion, sinon une réaction du fait du caractère inhabituel, inattendu, étrange de ce qui est perçu. L’étonnement connaît alors différents degrés qui relèvent selon les cas de la stupéfaction, de la sidération, de l’émerveillement, voire de l’extraordinaire...

Ph.P.

Thonon-les-Bains (74), Chapelle de la Visitation, commissaire de l'exposition "Être étonné, c'est un bonheur !", du 27 juin au 27 septembre 2015...
Partager cet article
Repost0
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 22:03
Remarquable ! La Galerie Thessa Herold rend hommage à ses auteurs...

...en réunissant en trois tomes distincts - 1970-1982 / 1993-2005 /  2006-2014 - l'ensemble de tous les textes publiés dans les catalogues des expositions au fil de son histoire. Une vraie bible ! Un exemple inédit, témoin d'une passion sans frein pour l'art, les artistes et les plumes qui les accompagnent.

Je voudrais vous faire partager ici le plaisir d'un auteur à y participer... :

- Tome 2 : "Béatrice Helg - Eloge de l'instantané durable", p. 716 ;

- Tome 3 : "Un monde NON-OBJECTIF en photographie II - Curiosité et merveilles photographiques", p. 794.

 

 

 

 

 

 

 

 

Remarquable ! La Galerie Thessa Herold rend hommage à ses auteurs...
Remarquable ! La Galerie Thessa Herold rend hommage à ses auteurs...
Remarquable ! La Galerie Thessa Herold rend hommage à ses auteurs...
Remarquable ! La Galerie Thessa Herold rend hommage à ses auteurs...

Galerie Thessa Herold   7 rue de Thorigny  75004 Paris

01 42 78 78 68

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 19:15
Jeudi 11 juin, Annecy (74), Fondation pour l'art contemporain Claudine et Jean-Marc Salomon, La FabriC, entretien avec Lionel Sabatté, à 19h...

La Fondation pour l’art contemporain Claudine et Jean-Marc Salomon vous propose de retrouver Philippe Piguet en conversation avec Lionel Sabatté dans le cadre de notre cycle de conférences.

" Tour à tour peintre, sculpteur et dessinateur, voire vidéaste, Lionel Sabatté appartient à cette famille d’artistes qui n’établit ni hiérarchie, ni barrière entre les différents moyens d’expression dont il exploite les qualités. Il siérait mieux de dire « explore » tant la démarche de l’artiste relève du mode de l’exploration, entendu au sens le plus expérimental du terme, ainsi que l’indiquait le titre de sa toute dernière exposition à l’Aquarium de Paris, « La Fabrique des profondeurs ». Il y va en effet chez lui tout à la fois de l’idée de fabrication, au sens de l’homo faber – comme on a pu l’attribuer jadis à César quand il était passé maître ès sculpture métallique soudée – et de la quête de quelque chose de profond qui renvoie bien plus à l’idée d’une intensité qu’à celle d’un simple abîme.[...] "

Philippe Piguet

Jeudi 11 juin à 19h

La FabriC, 34 avenue de Loverchy, 74000 Annecy.

Partager cet article
Repost0
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 10:33
Publication d'un texte dans le catalogue de l'exposition de Jacques Villeglé au musée de Louviers, jusqu'au 1er novembre 2015...
Publication d'un texte dans le catalogue de l'exposition de Jacques Villeglé au musée de Louviers, jusqu'au 1er novembre 2015...
Publication d'un texte dans le catalogue de l'exposition de Jacques Villeglé au musée de Louviers, jusqu'au 1er novembre 2015...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Pages

Liens