Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 08:32

Monet Rodin Rien que vous et moi - Musée Rodin - 01.102010 Monet-Rodin-Rien-que-vous-et-moi---Musee-Rodin----copie-1.jpg

 

Monet-Rodin-Rien-que-vous-et-moi---Musee-Rodin----copie-2.jpg    Monet-Rodin-Rien-que-vous-et-moi---Musee-Rodin----copie-3.jpg

 

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 23:53

Portrait : "Philippe Favier. De fil en aiguille"

 

  00 5

 

Portrait : "Olivier Antoine. Son concept : le dynamisme"

 

lv.jpg

 

Participation au dossier "Spécial Fiac 2010"

 

FIAC--1e-liste-galerie.pdf---Adobe-Reader.jpg

  

Dossier sur "Arman, le grand féticheur"

 

Arman---Le-Plein-1---1960.jpg   Arman---Chopin-s-Waterloo---1962.jpg

  

Compte-rendu sur la Biennale de Gwangju (Corée du Sud),

"Dix mille vies pour une biennale"

 

Gwangju-Biennal----158----Carl-Andre-Gu-Dexin.JPG

 

Article sur "Adolphe Gottlieb. La vérité émotionnelle",

expostion à Venise, Peggy Guggenheim Collection

 

 

Adolph-2 

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 22:22

-art-absolument--hors-serie---Monet----09.2010----copie-1.jpg

 

-art-absolument--hors-serie---Monet----09.2010----copie-2.jpg-art-absolument--hors-serie---Monet----09.2010---3.jpg

 

 

 

 

Si l’Histoire – avec un grand H - se nourrit des grandes œuvres de ses héros pour en brosser toutes sortes de mythes et de légendes, elle n’en est pas moins curieuse de leurs faits et gestes quotidiens. Ceux-ci sont révélateurs de leur personnalité et leur narration en dit aussi long que leurs œuvres. Figure majeure de la modernité, Claude Monet est avec ses Nymphéas l’auteur d’une aventure picturale inédite et déterminante. Pendant plus d’un quart de siècle, l’artiste n’a cessé de la développer jusqu’aux limites de l’extrême, faisant éclater normes et conventions en usage. Si on en admire aujourd’hui le résultat, on ne sait pas toujours les doutes, les difficultés, voire les affres traversées.  

En 1909, Monet expose chez Durand-Ruel un ensemble inédit de 48 tableaux, datés de 1903 à 1908, sous le titre « Les Nymphéas. Séries de Paysages d’eau ». Depuis une exposition qu’il avait faite en 1900 et qui comprenait un ensemble au motif du « Bassin aux nymphéas », voilà neuf ans que le peintre n’avait montré son travail autour de ce thème. L’importance de l’enjeu est énorme car les nouveaux tableaux offrent à voir des compositions beaucoup plus radicales que les précédentes, les nymphéas y  envahissant la totalité du champ iconique dans une façon de « all over » prémonitoire.     

Constitué d’extraits de lettres d’Alice Monet, la femme de l’artiste, à sa fille Germaine (grand-mère de l’auteur de cet article), le récit qui suit – quoique fragmenté - est une invitation à entrer de plain pied dans le quotidien créatif du peintre. Il permet de prendre la juste mesure tant de l’homme et de son caractère que du combat mené et des relations avec ses marchands. Une façon de vivre l’histoire au temps présent du passé...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 21:22

Monet-Claude---Cat.-Grand-Palais-0---2010-2011.jpgMonet Claude - Cat. Grand Palais 1 - 2010-2011Monet Claude - Cat. Grand Palais 2 - 2010-2011

 

Claude Monet, l’homme

 

« Des souvenirs de Claude Monet, j’en ai des quantités ; nous l’appelions “Monet” tout simplement, ou, parfois, “papa Monet”. Il a été mon seul grand-père, n’ayant jamais connu mon grand-père paternel, mort très jeune, et je ne me rappelle pas qu’il m’ait jamais grondée. Pourtant, il était parfois très en colère, quand sa peinture ne marchait pas comme il voulait et je l’ai vu piquer des colères terribles. »

Le tableau est tracé. Extraites de quelques pages de souvenirs rédigés au soir de sa vie par ma mère, née Simone Salerou, l’une de ses belles-petites-filles, ces lignes sont précieuses. Elles nous disent combien le peintre des Nymphéas était un homme comme les autres. Avec un côté soleil et un côté ombre. Si le nom de Monet appartient à l’histoire et qu’il résonne à l’esprit comme un mythe, rien ne vaut que de pouvoir approcher l’homme pour mieux le comprendre.

 

Monet était quelqu’un d’exigeant

Il l’était avec lui-même comme avec les autres...

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 17:22

 

Un ouvrage singulier à dévorer, constitué de deux cahiers : le fac-similé d'un carnet de recettes culinaires d'Alice Monet et un court texte illustré sur Monet et son rapport à la table.... bref, une lecture très gourmande !!! 

 

 

A-la-table-de-Monet---Ed.-Biro---2010.jpg

 

 

 

Piguet-Philippe-A-la-table-de-Monet-3---Biro-editeur-2010.jpg

Piguet-Philippe-A-la-table-de-Monet-6---Biro-editeur-2010.jpg

 

Campé sur ses deux jambes, vêtu d’un costume qui ne cache rien de son embonpoint, il pose, cigarette à la main, l’autre fermement posée sur le dos d’une chaise. La tête droite, la barbe blanche soigneusement peignée, les chaussures noires brillantes, Claude Monet fixe avec attention le photographe. Pris dans sa salle à manger, à Giverny, ce portrait sur en pied de l’artiste en dit long tout à la fois de la conscience de son image que de l’extrême raffinement qui était le sien. Non seulement en matière d’habillement mais d’un savoir-vivre qu’illustre la table magnifiquement dressée à côté de laquelle il se trouve. Rustique à la vue de son piètement, tout comme les chaises dont l’assise est simplement empaillée, elle est recouverte d’une nappe blanche qui joue de contraste avec le vêtement foncé du peintre. Si le tirage noir et blanc de l’époque ne rend pas bien compte du caractère lumineux de la pièce dont les murs sont peints en jaune, du moins permet-il par le jeu des brillances d’estimer la qualité du service des deux couverts qui ont été mis. Tout y révèle le choix de verreries, d’argenteries et de linge particulièrement soignés. Tout y est tiré à quatre épingles à l’instar du décor des estampes japonaises qui sont accrochées aux murs et des pièces de céramique céramiques qui sont placées sur le dessus de la cheminée...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 10:22

 

 

Nam-Tchun-Mo---Selected-Works-1998-2009---1.jpg

 

Nam-Tchun-Mo---Selected-Works-1998-2009---2.jpg

 

 Nam-Tchun-Mo---Selected-Works-1998-2009---3.jpg

 

 

 

Nam Tchun Mo, couleur et lumière

 

Il existe une photographie de l’entrée de l’atelier qu’occupait Mondrian à Paris dans les années 1920 et qui dévoile un intérieur extrêmement rigoureux et dépouillé. Seule, au premier plan, une fleur artificielle dans un petit vase rond, symbolisant pour l’artiste une présence féminine, vient en surprendre l’ordonnancement. Paradoxe du créateur : si la photo en question laisse à supposer que tout était toujours aussi réglé chez lui, on raconte qu’une des pièces voisines était un véritable capharnaüm.

D’une visite à l’atelier de Nam Tchun Mo, je conserve en mémoire le souvenir d’une situation dont le rapport entre ordre et chaos m’avait aussitôt rappelé cette image et je ne peux m’empêcher de penser à son travail sans avoir à l’esprit l’incroyable fourbi dans lequel il le réalise. Une ancienne école - je crois savoir - perdue au fin fond de la campagne, près de Daegu, et dont toutes les pièces sont proprement envahies par la peinture. Je me souviens de cette visite à l’égal de celle d’un lieu indicible dans lequel j’ai circulé comme dans un labyrinthe et où je me serai sans doute perdu si je n’avais suivi mon guide. Paradoxalement, il me revient en mémoire une œuvre d’une implacable tenue, d’une incroyable richesse colorée et d’une éclatante lumière. Une œuvre qui, si elle est fondée sur l’application de protocoles précis et laborieux, n’en est pas moins d’une permanente surprise et invite le regard à l’exercice d’une épreuve sans cesse remise en question. Enfin une œuvre enjouée, parfois ludique, qui s’offre à voir en d’infinies variations...

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 20:57

 

 

Piguet Philippe - Claude Monet prospectif - L'Echoppe - 09.

 

 

Piguet Philippe - Claude Monet prospectif - L'Echo-copie-1

 

 Piguet Philippe - Claude Monet prospectif - L'Echo-copie-2        ....chez tous les bons libraires...  48 pp., 4 iil. n&b

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 18:03

- "La mémoire de Giverny", article illustré de nombreuses photographies originales du temps de Claude Monet à Giverny.         

 

 

Image 1         Image-1-1.jpg

 

 

L’été, c’était toujours la même chose. Dès qu’il faisait beau, on voyait errer régulièrement sur la route du haut, celle qui traverse le village d’est en ouest, d’étranges pèlerins venus d’ailleurs qui semblaient avoir complètement perdu leur chemin. Avec un accent qui nous amusait  mais que notre jeune âge ne nous permettait pas d’identifier, ils s’adressaient à nous, persuadés que nous étions des enfants du village, pour les aider à trouver leur chemin. C’était chaque fois le même refrain : « Hello ! s’élançaient-ils dans un français qui n’en finissait plus de traîner, vous savez où est la maison de Monet ? ». Et chaque fois, c’était la même réponse : « La maison de Monet ? oui, oui… On est de la famille. » Les marmots que nous étions n’étaient pas peu fiers d’en remontrer à ces touristes d’un jour débarquant à Giverny pour la plupart des Etats-Unis quand ils n’arrivaient pas tout droit de Tokyo. Nous leur indiquions la route à prendre tout en les prévenant qu’il n’y avait pas vraiment grand-chose à voir, sinon à faire le tour de la maison par l’extérieur, sentir les fleurs à distance et écarter la canisse qui masquait la vue sur le bassin pour tenter de l’apercevoir dans le brouillon de la végétation.

Nous n’avions pas plus de dix ans, mon frère et moi, mais déjà le nom de Monet nous était familier. Nous n’en savions pas grand-chose en vérité, sinon qu’il était un peintre très connu, qu’il avait épousé notre arrière-grand-mère, qu’il avait élevé les huit enfants que comptait la tribu Hoschedé-Monet et que tous lui en avaient une sacrée dette...  

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 16:27

- "Giuseppe Penone, la logique des matériaux", entretien avec l'artiste.

 

 Penone-Giuseppe---Arbre-porte----1993-1995.jpg

 

L’art de Giuseppe Penone est requis par les matériaux et les processus de travail qu’il met en œuvre visent à révéler les formes dont ils sont en puissance les vecteurs. Mine de plomb, bois, bronze, marbre, épines, cuir, cristal, plâtre, argile, etc., etc., la liste des matériaux qu’il emploie dans son travail est interminable. Il y va d’une permanente expérimentation dans ce souci d’appréhender la logique des matériaux utilisés afin de trouver la forme la plus juste au regard de l’idée que l’artiste cherche à exprimer. Fondée sur les concepts de flux et de vitalisme, son œuvre est un hymne à la vie et c’est à rendre vivante la matière qu’elle s’applique.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 20:34

- Dossier sur Claude Monet, en relation avec l'exposition du Grand Palais, 22 septembre 2010-24 janvier 2011 :

              . "Monet. Un phare pour la modernité"

              . "Monet et l'eau. Eloge du fluide"

              . "Guy Cogeval : "Monet est bien au-delà de l'ipressionnisme"

              . "Les Nymphéas, une aventure conceptuelle"

              . "1909, l'exposition qui changea la peinture"

 

90 - Coll. Ph.P.

 

 

- Article intitulé "Florence Reymond", en relation avec son expostion à la Galerie Odile Ouizeman, 10-12 rue des Coutures-Saint-Gervais, Paris 3e :

 

Reymond Florence - Houleloup - 2010

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Pages

Liens