Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 09:34

= Visite d'atelier : "Fabrice Hyber. L'atelier des possibles"

    en écho aux 3 expositions de l'artiste cet automne :

              - "Matières premières", Palais de Tokyo, Paris, jusqu'au 3 janvier;

              - "Essentiel. Peintures homéopathiques", Fondation Maeght,

                  Saint-Paul (06), jusqu'au 6 janvier;

              - "Prototypes d'objets en fonctionnement POF", MaC/VaL,

                  Vitry-sur-Seine (94), jusqu'au 20 janvier.

 

 Hyber

 

= Dossier Dali, en écho à l'exposition "Salvador Dali", Centre Pompidou, Paris,

    21 novembre-25 mars 2013 : 

                              - "Dali. Fortune et infortune d'un grand paranoïaque"

 

Van vechten Carl - Portrait de dali - 1939

 

                              - "Une traversée dans l'imaginaire dalinien"

 

Dali Salvador - Impression d'Afrique - 1938

 

                              - "Fabrice Hyber, "Dali m'a confirmé dans mon attitude" "

 

Dali Hyber

 

 

 

= Compte-rendus d'expositions :

                             - " Mary Cassatt. Une Américaine à Paris",

                                  Mona Bismarck American Center for art & culture,

                                  Paris 16e, jusqu'au 20 janvier;

Cassatt Mary - c. 1894

 

                             - " Eric Dalbis", Galerie Placido, Paris 3e, jusqu'au 21 octobre;

 

 images.jpg

 

                             - " En avant le son !", FRAC Limousin, Limoges (86), 

                                  jusqu'au 3 novembre;

 

 Sans-titre---1-copie-2.jpg

                             - " Pol Bury. le mouvement", Espace Paul Rebeyrolle, Eymoutiers (86),

                                  jusqu'au 30 novembre.

 

Sans-titre---1---Copie.jpg

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 10:13

...sous forme d'un livre

de l'ensemble des numéros de la revue "Semaine",

consacrée à chacune des 12 expositions qui y ont été présentées.

 

Sans-titre---1-copie-1.jpg  Sans-titre---2-copie-1.jpg

 

"...L’idée structurante de cette programmation reposait sur le binôme générique « Art & … » de sorte à bien faire valoir comment les artistes contemporains abordent différentes problématiques soit récurrentes à toutes époques, soit propres à la leur et à faire état des mouvements et des tendances qui rythment l’histoire de l’art contemporain. Sur la période de trois ans telle que cette programmation a été envisagée, les thèmes généraux retenus ont été les suivants :

1ère année : Art & Figure

2ème année : Art & Nature

3ème année : Art & Langage

Le choix de ce déroulé thématique me semblait permettre tout à la fois de canaliser les problématiques fondamentales des conditions mêmes de l’humain et d’en présenter un panorama élargi à l’écho de la création artistique contemporaine. En même temps il me semblait permettre de rassembler au fil du temps des propositions de plus en plus avancées de sorte à faire œuvre prospective. 

Enfin, soucieux de constituer comme une mémoire des différents actes de la programmation de ce nouvel espace dédié à l’art contemporain et pour mieux en asseoir l’image, l’idée s’est très vite imposée que chaque exposition fasse l’objet d’une publication, aussi sobre soit-elle. D’où le recours au format proposé par la revue Semaine. C’est dire si la compilation de ces trois premières années d’activités telle qu’elle se présente ici même contribue à écrire un moment de l’histoire de la Chapelle de la Visitation et, au-delà, de l’engagement culturel de la ville de Thonon-les-Bains, certifiant s’il était besoin du bien-fondé du principe de la décentralisation. "                      

Philippe Piguet, 

commissaire chargé des expostions 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 21:57

1 = Dans le catalogue de l'exposition

       "Min Jung-Yeon, le dessin est le devenir" 

      au Musée d'art moderne de Saint-Etienne métropole :



      Ming 1

 

Exposition jusqu'au 30 septembre 2012

 

"...Peinture et dessin, l’œuvre de Jung-Yeon Min est riche d’un monde étrange qui mêle références biologiques, végétales, animales et humaines pour instruire une esthétique où le corps, s’il n’est pas explicite, opère notamment comme vecteur libératoire du geste créateur, un substitut à l’excès de contrôle et au blocage respiratoire. Ce qui distingue la démarche de l’artiste est la façon dont celle-ci envisage l’un et l’autre de ces deux modes, tout à la fois individuellement et en complémentarité. Alors qu’elle attend du dessin qu’il l’entraîne à l’invention de la forme de sorte à constituer comme un catalogue de figures possibles au regard de l’espace, de la structure, du temps, de la couleur, etc., la peinture est le prétexte à toutes sortes de compositions qui mettent en jeu les éléments de ce vocabulaire. L’un est empirique, ouvert à toutes les surprises et à toutes les rencontres ; l’autre est plus construit, plus mental, et réclame à l’artiste de faire des choix..." 

 

 

2 = Dans le numéro de Semaine, 25.12, du 22 juin 2012,

       en accompagnement de l'exposition :

       "COMBAS/KIJNO - via crucis, la peinture à quatre mains", 

       à la Chapelle de la Visitation de Thonon-les-Bains (74)

 

Combas-1.jpg Combas-2.jpg

 

Exposition jusqu'au 7 octobre 2012

 

"...Pour inattendue qu’elle soit, la rencontre entre Combas et Kijno tient de celles, surréalistes, qu’affectionnait et que recommandait Breton à ses troupes. Il parlait à cet effet d’« association à fonctionnement symbolique ». S’il y a symbole ici, c’est bien celui qui réunit les deux artistes : la même passion pour la peinture. Il n’est plus temps de rappeler leur aventure respective, l’histoire s’en est chargée depuis belle lurette et leur nom est associé à certaines des mouvances qui ont façonné l’art contemporain des cinquante dernières années. Mieux vaut s’attarder, sinon s’interroger sur ce qui a motivé les deux artistes à jouer le jeu de la peinture à quatre mains (...)

 

Ce Chemin de croix, Kijno dit l’avoir voulu « comme un chant funèbre de ce que nous avons vécu au XXe siècle. » Avec son lot de monstruosités et de violences. Avec cette souffrance éprouvée pour la misère du monde. Pour Combas comme pour lui, un tableau n’est pas un objet quelconque de décoration mais « un ex-voto pour exorciser les douleurs de l’homme. » Que la peinture ait trouvé avec eux l’occasion d’une telle régénération est le signe de sa parfaite vitalité. Le format monumental des quatorze stations peintes par Combas et Kijno s’offre ainsi à voir tout à la fois comme un immense manifeste et comme un pur poème. Redisons-le : une rencontre au sommet de l’esprit."

 

3 = Dans la revue (art absolument), n° 48, juillet-août,

       entretien avec : " Miguel Chevalier - L'art umlérique

       ou la possibilité d'autres mondes"

  

art-absolument-1.jpgart-absolument-2.jpg

 

"...Installé à Ivry-sur-Seine, l’imposant atelier qu’occupe Miguel Chevalier - La Fabrika - s’offre à voir comme un laboratoire futuriste entièrement dédié aux arts numériques. L’artiste qui y travaille épaulé par une petite équipe dévouée à sa cause invite le visiteur à y découvrir tout ce qu’on peut créer à partir des logiciels spécialement conçus à cet effet : un grand herbier lettriste, des jardins virtuels interactifs, des installations lumineuses, des sculptures imprimées en 3D, des tirages photographiques, etc. Quelque chose de la possibilité d’autres mondes est ici à l’œuvre qui excite et interroge tout à la fois le regard. Tout semble être allé si vite depuis près de trente ans que Miguel Chevalier a commencé à explorer ce domaine qu’il convenait de l’arpenter de nouveau avec lui. Rencontre."   

Partager cet article
Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 08:10

= Portrait de Gilgian Gelzer

 

= Portrait de  Julien Tiberi

 

= Dossier : "Le Carton plein du dessin contemporain"

                                   -  "Qu'est-ce que le dessin contemporain ?"

                                            - "Rémy Jacquier, s'emparer de l'espace"

                                            - "Les trous noirs d'Abdelkader Benchamma"

                                            - "Claire Tabouret, lumière mentale"

                                   - "Dessiner-Tracer. Un voyage en grandes lignes"

 

= L'oeil des expositions : - "André Raffray"

                                                - "Ji-Yeon Sung"

                                                - "Georges Rousse. La voie royale"

                                                - "La peinture manifestement"

Partager cet article
Repost0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 08:56

= Dossier sur "L'estampe. Des enjeux toujours prospectifs"

 

 

       Kolle-Regine---Nurse-in-Love---2005-2010.jpg      

       Regine Kolle, Nurse in Love, 2005-20010

       sérigraphie 11 couleurs

 

      - "Dorotte, la gravure en mouvement"

 

      - "Gregory Forstner, l'acuité du trait"

 

       Forstner-Gregory---The-Waiting-Room---2009.jpg

       Gregory Forstner, The Waiting Rooms, 2009,

       portfolio de gravures

 

       - "Philippe Favier. Graveur malgré tout", entretien

 

        Favier-Philippe---sans-titre--Memoire-d-un-clou-de-girofle.jpg

        Philippe Favier, sans titre, série Mémoire d'un clou de girofle, 1988,

        pointe sèche

 

        - " Cécile Reims. A Issoudun, un bel éloge de la gravure"

 

        - "Musée Jenish de Vevey (Suisse) - Lauren Laz, entretien à propos de gravure"

 

        Lauren-Laz.jpg

 

= Dossier "Art & Musique" :   

 

       -  "Robert Combas on the Rock"

 

       Combas-Robert---Hardrock---1985.jpg

       Robert Combas, Hardrock, 1985

 

       - Entretien avec "Daniel Humair  "Matisse ne doit rien au jazz" "

 

= Compte-rendus d'expositions

 

      - "Maeght, des amis qui lui veulent du bien"

        cf. exposition Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence, jusqu'au 18 mars.

 

     Soulages-Pierre---peinture---1971.jpg

     Pierre Soulages, Peinture, 1971

 

     - "Cindy Sherman. La peau des autres"

       cf. exposition, MOMA, New York, jusqu'au 11 juin.

      

       Sherman-Cindy---Untitled-465---2008.jpg

       Cindy Sherman, Untitled # 465, 2008

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 21:21

= Portrait d'artiste : "Cécile Bart. Bain de lumière et de couleurs"

 

Image1-copie-6.jpg

Cécile Bart, photo Christophe Beauregard

 

"Dès qu’un simple rai de lumière apparaît et vient comme faire une tache lumineuse sur le tissu Tergal de l’une de ses peintures collages, le regard de Cécile Bart s’illumine. Il suffit qu’une personne passe en arrière-plan de l’une de ses œuvres, y apparaissant comme l’image fantôme d’une présence, pour qu’aussitôt elle se saisisse de son appareil photo pour en capter l’épiphanie..."

 

= Dossier "Arts & Danse" 

  cf. exposition "Danser sa vie", Centre Goerges Pompidou,

  jusqu'au 2 avril.

 

     - "La danse, un moteur d'avant-gardes"

 

 Image1-1-copie-4

 Oskar Schlemmer, Ballet triadique, 1922

 

   - "De la danse à la performance"

 

 Image1-2-copie-2

 Nicolas Floc'h, Performance Painting #2, 2005

 

   - "Ange Leccia : "Utiliser le corps comme écriture""

 

Image1-3-copie-1

Ange Leccia, Impossible Etoile, 2006, vidéo

 

= "7 clefs pour comprendre le néon dans l'art"

     cf. exposition "Néon. Who's afraid of Red Yellow and Blue",

     Paris, La maison Rouge, jusqu'au 20 mai.

 

Image1-4       Image1-5

François Morellet, 10 tubes de néon au hasard        Martial Raysse, Nissa Bella, 1964

n°4 (d'après 15088), 2008

 

= "Andy Warhol, à la Une du MMk"

     cf. exposition "Warhol : Headlines", Francfort, MMK,

     jusqu'au 13 mai.

 

Warhol-Andy---129-die-in-jet---1962.jpg

Andy Warhol, 129 DIE IN JET, 1962

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 14:09

 

= Nazanin Pouyandeh

 

Pouyandeh-Nazanin---Cata.-Teheran-1---12.2011.jpg Pouyandeh-Nazanin---Cata.-Teheran-2---12.2011.jpg

 

Pouyandeh-Nazanin---Cata.-Teheran-3---12.2011.jpg

 

    Mon premier texte édité en langue persane,

    repris du catalogue de la Galerie Eric Mircher (2010),

    publié à l'occasion de l'exposition de l'artiste

    à la Aaran Art Gallery de Téhéran (Iran).

 

Quelque chose de paradoxal est à l’œuvre dans la peinture de Nazanin Pouyandeh qui fascine et déroute à la fois. A première vue, les scènes qu’elle invente s’offrent à voir comme la transcription illustrée d’événements possiblement empruntés au réel, si bien que le regard s’y trouve en familiarité. Mais à décrypter leur contenu, il achoppe et, très rapidement, il se trouve confronté à une énigme. Si la façon qu’a l’artiste de composer ses tableaux relève d’un protocole parfaitement élaboré que sanctionne le soin d’une facture minutieuse et précise, ceux-ci se constituent le plus souvent de la conjonction de différentes situations qu’unifie le cadre dans lequel elle les décrit...

 

 

= Eliz Barbosa

 

Barboza.jpg   Barboza-2.jpg

 

    Catalogue publié à l'occasion de l'exposition de l'artiste

    à la Villa Tamaris, La Seyne-sur-Mer (83), jusqu'au 4 mars 2012.

 

A première vue, les Libellules d’Eliz Barbosa présentent toutes les qualités de superbes planches encyclopédiques : exactitude anatomique, précision du trait, perfection des valeurs, etc. et l’on y reconnaît d’emblée l’Utrique, la Libellula Fulva ou la Libellula quadrimaculata. Mais, dans le domaine de l’art, la première vue n’est jamais tout à fait la bonne et le regard doit toujours être aux aguets. S’il fouille ici dans les nervures des ailes antérieures ou postérieures de ces insectes, il y découvrira toutes sortes de petites saynètes mutines et grivoises qui n’osent pas s’avouer et qui jouent de mimétisme avec le tissu fibreux. Eliz Barbosa affectionne tout particulièrement ces jeux de cache-cache, discrets et sensuels.

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 08:48

Ferrarini Pierre - expo Andata Ritorno - 27.01.2012

 

 

"A considérer le protocole du travail dans lequel il s’est engagé depuis plusieurs années, on aurait pu penser que Pierre Ferrarini allait s’y trouver enfermé. Que les mailles qui tissent son dessin et les grilles qui structurent ses tableaux détermineraient l’architecture d’une inévitable prison. Paradoxalement, c’est tout le contraire qui est advenu et ce n’est ni des dessins, ni des tableaux, que la lumière a surgi mais d’un élément pour partie caché – son « sous-main », comme il l’appelle - auquel l’artiste n’avait destiné jusque là aucune autre fonction que d’accueillir les dépassements de son trait au-delà de sa feuille de papier. Découpé au même format A6 que celle-ci, ce simple morceau de carton sur lequel il s’appuie pour dessiner et qu’il fait pivoter au fur et à mesure du travail était de fait voué être jeté après usage, « condamné à mort » en quelque sorte. [...]"

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 09:40

= Dossier consacré à la question de savoir comment exposer la littérature :

 

     - "La littérature mise au pied du mur"

         exposition "Casanova, la passion de la liberté",

         Bibliothèque nationale de France, Paris, jusqu'au 19 février. 

 

              Casanova

                Giacomo Casanova, manuscrit autographe d' Histoire de ma vie

     Vian.jpg

 

     - "Au MLM, tout ce qui fait trace,  archive, mémoire"

         exposition "Les messsages secrets du général de Gaulle.

         Londres 1940-1942", paris, jusqu'au 19 mai.

                           

     - "Questions à Gérard Lhéritier,

         fondateur du Musée des Lettres et Manuscrits"

      

 

     - "Au Musée Paul-Valéry, un écrivain sous toutes ses facettes"

 

           Sete.jpg

           Vue de la Salle Paul Valéry au Musée Paul Valéry de Sète

 

     - "Les mathématiques, pour le meilleur et pour le pire"

         exposition à la Fondation Cartier, Paris, jusqu'au 18 mars

 

=  "Collection Olbricht, curios et mirabilia",

       exposition La Maison Rouge, Fondation Antoine de Galbert,

       Paris, jusqu'au 15 janvier

      

            Hirst.jpg

            Damien Hirst, Skull and Knives, 2005

 

= "Tout Klasen",

     exposition au Couvent des Minimes, Perpignan, jusqu'au 29 janvier

 

                Klasen.jpg

                Peter Klasen, Chemise + trois interrupteurs', 1968

 

= "Collection Gandur. 101 éloges de l'abstraction",

     exposition  au Musée Fabre, Montpellier, jusqu'au 25 mars

 

           Mathieu.jpg

           Georges Mathieu, Le duc Charles épouse la duchesse de Bourgogne, 1947

 

= "Vivre l'art. Collection Gilles Fuchs",

      exposition au H2M-Hôtel Marron-de-Meillonnas, Bourg-en-Bresse,

      jusqu'au 12 février

 

           Raetz.jpg

           Martkus Raetz, Mimi, 1980

 

 

 

 

 

 

 

             Boris Vian, manuscrit du Déserteur (Musée des Lettres et Manuscrits)

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 13:33

Image1-copie-3.jpg  Image1-3.jpg

                                                                          Agnès Varda, Dépôt de la cabane de pêcheur , 2010,

                                                                          matériaux divers et vidéo en boucle (détail)             

 

Image1-2.jpg

Agnès Varda, Pêcheur à Sète, 2011, installation, vidéo et photographie

 

Image1-1-copie-2.jpg 

Agnès Varda pendant le tournage des Plages d'Agnès, 2008

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Pages

Liens