Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 00:25

Image1-copie-1.jpg

 

Après Thonon-les-Bains, l'exposition "OPALKA. Le vertige de l'infini"

trouve au Mans une nouvelle expression, quelque peu réduite,

mais toujours articulée autour d'oeuvres de l'artiste datées 

pour l'essentiel d'avant 1965. Une exposition unique en son genre. 

  

Brutalement disparu au début du mois d’août, Roman Opalka avait accepté l’invitation de la ville du Mans à conclure l’année de ses 80 ans en reprenant l’exposition « Le vertige de l’infini », organisée cet été à la Chapelle de la Visitation et à la Galerie de l’Etrave de Thonon-les-Bains. Avec tout un lot d’autres manifestations qui se sont tenues à Londres, en Corée du Sud, à Venise, à Vienne, à Milan et à Anvers, elle participait de la sorte à célébrer « l’année Opalka ». Le destin en ayant décidé autrement, Marie-Madeleine Opalka, son épouse, a tenu toutefois à maintenir le programme prévu. Dans ce pays de la Sarthe où il avait choisi de venir s’installer voilà cinq ans, l’exposition du Mans est une façon de lui rendre hommage.

 

Expression majeure d’une histoire de l’art contemporain, la démarche de Roman Opalka relève d’un projet d’œuvre qui égale un projet de vie. Depuis 1965, l’artiste avait fait le choix d’une posture radicale qui consistait à peindre l’ensemble des nombre entiers naturels suivant un protocole qu’il s’était inventé et duquel il n’avait jamais dérogé, sauf à infléchir l’une de ses modalités : toujours le même format de toile, la même qualité de peinture, le même type de pinceau ; toujours s’enregistrer énonçant en polonais – sa langue maternelle – le nombre qu’il est en train de peindre ; toujours se prendre en photo à la fin de chaque séance de travail. Enfin, si Opalka avait peint le premier tableau en blanc sur fond noir, puis quelques autres sur d’autres fonds colorés, à partir de 1972, il avait décidé d’ajouter d’une toile à l’autre 1% de blanc au fond gris de sa toile, le conduisant à travailler de plus en plus blanc sur blanc, dans l’éclat le plus sublime de la peinture.

 

Reprenant le dispositif mis en place à Thonon-les-Bains, l’exposition du Mans, répartie entre la Collégiale et deux salles du Musée de Tessé, rassemblera une peinture, une série d’autoportraits photographiques et une bande son, auxquels s’ajouteront une série d’estampes réalisées par l’artiste entre 1968 et 1970 et trois ensembles d’œuvres, tant dessinées que peintes, datées entre 1949 et 1964, pour la plupart jamais vues en France.

 

 

 

 

 

Repost 0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 23:24

Bagot---Thonon---carton.jpg

 

L’art de Bagot procède de la construction de topos improbables qu’il élabore dans le double objectif de mettre en évidence le processus de création lui-même et d’inviter le regard de l’autre à toutes sortes d’expériences perceptuelles. Dans le cadre de son exposition à la Chapelle de la Visitation, l’artiste réalisera in situ une « pièce unique », frontale et monumentale, en forme de claustra à laquelle seront associées diverses sculptures s’apparentant à des maquettes ainsi que des dessins. Si les travaux en volume de Clément Bagot en appellent à toute une matérialité de tasseaux, de profilés, de règles et de néons, il les emploie dans le but de multiplier les jeux d’échelles et de points de vue, offrant ainsi au regard l’occasion inédite d’une « traversée d’espace ». Tout comme ses dessins qui procèdent d’une vision quasi cosmogonique nous entraînent à l’épreuve sidérale de mondes inventés. La démarche de Clément Bagot trouve sa justification dans l’analyse des rapports de l’œuvre au lieu et au spectateur dans une qualité phénoménologique de l’appréhension de l’espace telle que l’a énoncée l’art minimal. A cette différence près que son art se double d’une puissante dimension poétique.                                                                                   

                                                                                                                                        Philippe Piguet

Repost 0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 17:49

= Dossiers "Génération collectionneurs entrepreneurs"

 

   - Entretien avec Raymonde Moulin, sociologue,

     fondatrice du centre de Sociologie des arts :

     "Le collectionneur entrepreneur, un acteur de la valorisation de l'artiste"

 

raymonde-moulin-01.png

Raymonde Moulin

 

 

   - Entretien avec Antoine de Galbert, foindateur de La Maison Rouge :

      "Ma collection est un vrai bordel ! "

 

Antoine-de-Galbert1.jpg

Antoine de Galbert

 

 - "Et si on imaginait une exposition...."

 

Image1-1.jpg

 

 

=    Exposition  "La collection des Clark à Giverny, de Manet à Renoir",

      Giverny (27), Musée des Impressionnismes, jusqu'au 31 octobre.

 

   - "Les Clark. Un regard américain sur l'art français du XIXe"

 

sterling-and-francine-clark-1955-2-c-clark-inst.jpg

Sterling et Francine Clark

 

   - "A Giverny, des oeuvres rarement vues en France"

 

Pierre-Auguste-Renoir--1841-1919---Autoportrait---1875.jpg

Pierre-Auguste Renoir, Autoportrait, 1875

 

   - Questions à... Diego Candil, directeur général du Musée des Impressionnismes

 

 

6ezr8uI1D2Ge1267180843.jpg

Diego Candil 

Repost 0
Published by Philpiguet - dans Publications
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 07:46

Unique en son genre, l'exposition de Thonon-les-Bains rassemble en deux lieux distincts - outre les trois éléments constitutifs du programme de l'artiste : une toile, des photos et une bande son -, quatre lots d'oeuvres, figuratives et abstraites, entre 1949 à 1970, dessins, peintures et estampes, jamais vues en france.

Jusqu'au 2 octobre.

 

Thonon

 

= L'article d'Olivier Cena dans Télérama, n° 3218, 14 septembre 2011

 

Opalka---expo-Thonon---Telerama-n--3218--14.09.2011.jpg

 

 

Repost 0
Published by Philpiguet - dans Publications
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 09:07

Journal-des-Arts--9-22.09.2011.jpg

 

Roman Opalka nous a brusquement quittés le 6 août dernier.

C'était un immense artiste. Un ami très cher.

Entretien avec Jean-Christophe Castelain, rédacteur en chef du Journal des Arts.

 

A ne pas manquer, jusqu'au 2 octobre,

l'exposition "OPALKA - le vertige de l'infini" - la dernière de son vivant -

qu'il m'a permis de réaliser à Thonon-les-Bains.

Unique en son genre, elle rassemble pour l'essentiel

tout un ensemble d'oeuvres antérieures au début de son "programme",

celui de peindre l'ensemble des nombres entiers naturels,

entamé en 1965 et qui s'est achevé sur le nombre 5 607 249.

 

Thonon

Repost 0
Published by Philpiguet - dans Publications
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 09:20

= Dossier sur Bernar Venet :

       . "Bernar Venet. Sculpteur hors ligne"

       . "Bernar venet - Soyons clairs, je ne suis pas un scientifique", entretien

       . "Un Venet royal à Versailles"

 

Venet-Bernar---Versailles---29.05.3011----16-.JPG      Venet-Bernar---Versailles---29.05.3011----5-.JPG

"Venet à Versailles", jusqu'au 1er novembre 2011

 

033.jpg

"Bernar Venet, peinture 2001-2011",

Toulon, Hôtel des Arts, jusqu'au 18 septembre 2011

 

= Compte-rendus d'expostions :

 

 "Du côté de Java" 

   cf. "Trans-Figurations. Mythologies indonésiennes",

   Paris, Espace culturel Louis Vuitton, jusqu'au 23 octobre

 

   Kurniawan-Agung---The-Portrait-of-forgotten-memories---2010.jpg

   Kurniawan Agung, The Portrait of forgotten memories, 2010-2011

 

  "Philippe Ramette. Eloge de l'insensé"

   cf. Sète, Centre régional d'art contemporain Languedoc-Roussillon,

   jusqu'au 2 octobre

 

   026.JPG

   Philippe Ramette, L'ombre (de moi-même), 2007

 

   "Dan Graham. L'image dans le miroir"

   cf. "Dan Graham, anamorphoses et jeux de miroirs",

   La Rochelle, Musée des beaux-arts, jusqu'au 21 septembre

 

   g_LR11Graham01.jpg

   Dan Graham, Kaleidoscope/Doubled, Nantes

 

    "Rouan chez Matisse"

   cf. "François  Rouan, la découpe comme modèle",

   Le Cateau Cambrésis, Musée départemental Matisse,

   jusqu'au 18 septembre

    Francois_Rouan_musee_matisse_cateau_cambresis_Odalisque.jpg

    François Rouan, Odalisque Flandres 4, 2009-2010

 

   "Orlan, langue déliée"

   cf. "Orlan, un boeuf sur la langue"

   Nantes, Musée des Beaux-arts, Chapelle de l'Oratoire,

   jusqu'au 25 septembre

 

    Orlan---Un-boeuf-sur-la-langue---2011.jpg

    Orlan, Un boeuf sur la langue, installation, 2011

 

      "Le regard pionnier d'Ileana Sonnabend"

    cf. "Ileana Sonnabend. An Italian Portrait",

    Venise, Peggy Guggenheim Collection, jusqu'au 2 octobre

 

    Rauschenberg-Robert---Untitled--Gift-to-Ileana-Sonnabend---.jpg

    Rauschenberg Robert, Untitled (Gift to Ileana Sonnabend), 1996

Repost 0
Published by Philpiguet - dans Publications
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 20:57

Image1.jpg

 

... avec votre serviteur en fil rouge... de Giverny à Venise...

Une heureuse façon de conclure juillet-août dans la couleur... 

Bonne soirée !

Repost 0
Published by Philpiguet
commenter cet article
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 16:18

= Dossier "Les 1001 expositions de l'été" :

 

    - "Coup de foudre à Villefranche-sur-Saône",

    expo "Amours. Un été contmeporain",

    Musée Paul Dini, Villefranche-sur-Saône (59),

    jusqu'au 18 septembre.

 

amours

 

    - "Dennis Nona, un autre moinde",

    expo "Dennis Nona. Estampes et Sculptures.

    Ile du détroit de Torres, Australie, à Rochefort (17),

    Hôtel Hèbre de Saint Clément.

 

Image1-1

 Nona Dennis - Yati Kuik - 2010

    - "Neo rauch, une peinture d'ambiance"

    expo "Neo Rauch", à Baden-Baden (D),

    Musée Frieder Burda, jusqu'au 18 septembre.

 

Rauch-Neo---Ausschuttung---2009-copie-1.jpg

 Neo Rauch, Ausschüttung - 2009

 

= Dossier "Biennale de Venise", Venise (I), jusqu'au 27 novembre :

 

    - "France. Un Boltanski transcendantal" 

 

 201.JPG

 Christian Boltanski, Chance, 2011

 

    - "Le coup de coeur de Ph.P. Ca' Corner. La Fondation Prada"

 

    - "Luxembourg. Ca' del Duca. Martine Fiepel & Jean Bechameil"

 

    - "Art contemporain du monde arabe. Zattere. "The future of a Promise" " 

 

 

= à Venise, Fondation Pinault :

 

    - "Deux expositions comme d'un marché",

    expos "Eloge du Doute", Punta della Dogana &  

    "Le monde vous appartient", Palazzo Grassi ,

    jusqu'au 31 décembre 2012.

 

Merehtu-Julie---1.JPG

 Julie Mehretu, Nouvelle peinture, 2011

 

= Dossier "L'art contemporain et la Côte d'Azur,

   un territoire pour l'expérimentation 1951-2011",

   une quarantaine de lieux.

 

     - "La Riviera. Côte d'art et d'Azur"

 

Philippe_Ramette_In-version-de-pesanteur---2003.jpg

 Philippe Ramette, Inversion de pesanteur, 2003

 

     - "A Mougins, un portrait de la Côte d'Azur par le photographe Nicolas Frémiot"

     - Questions à Ben

 

 

 

 

Repost 0
Published by Philpiguet - dans Publications
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 22:15

- "Abdelkader Benchamma, le dessin comme archipel"

 

 Image1-10

 

...Dessinateur à part entière, Abdelkader Benchamma n’en est pas moins un artiste plasticien, entendu au sens le plus élargi de ce qualificatif. Issu du croisement de l’écriture et de la littérature, dans laquelle il s’est délibérément noyé pendant une longue période, l’art de Benchamma s’est très tôt interrogé sur la nature ontologique de la pratique même du dessin. Sur ce qui fait tant sa spécificité que sa singularité voire sa pluralité. Lui refusant d’emblée toute fonction illustrative ou narrative afin de le placer au plus près de l’amont de la pensée, dans son émergence la plus immédiate, l’artiste s’est emparé du dessin de sorte à ne pas se laisser accaparer par lui et disposer des moyens de le décliner dans toutes les directions possibles, sans jamais l’inféoder à un ordre quelconque, c’est-à-dire en l’assurant d’une liberté totale et absolue...

Repost 0
Published by Philpiguet - dans Publications
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 22:43

Une oeuvre extraordinaire...

un lieu à (re-)découvrir...

une exposition incontournable...

à ne manquer sous aucun prétexte...

 

Rebeyrolle-1-copie-1.jpg

 

Rebeyrolle-2.jpg

 

Peintre et sculpteur, Paul Rebeyrolle (1926-2005) a constitué une œuvre figurative, fascinante, violente et engagée, d’une rare expression. La nature, l’homme et la société y sont les prétextes récurrents d’un art qui se caractérise par un matiérisme appuyé. Le choix d’œuvres présentées à la Fondation Salomon témoigne de la puissance au présent d’une démarche qui n’a jamais laissé aucun regard indifférent.

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Pages

Liens