Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 21:40

avec :

 

Valérie Belin, H5, Fabrice Hyber,

Jean-Pierre Raynaud, Samuel Rousseau,

Franck Scurti, Jeanne Susplugas, Jaques Villeglé.

 

Marque-Contre-Marque.jpg

 

 

 

 

 

Comme il en a été des héros de la bande dessinée, passés pour figurer comme les nouveaux modèles d’une mythologie contemporaine, les artistes sont nombreux qui s’accaparent des enseignes et des marques commerciales soit pour en exploiter la force plastique, soit pour les ériger en sémaphores du monde aujourd’hui. Simple récupération esthétique ? Critique plus ou moins déguisée d’un système ? Volonté appuyée de changer la vie ? « C’est le regardeur qui fait l’œuvre », dit Marcel Duchamp. A chacun d’investir à son tour les productions de l’art, que l’on soit privé ou public, spectateur ou entrepreneur, pour le plaisir de l’œil ou un quelconque retour en bénéfice.

Les artistes réunis ici l’ont été pour leur façon de jouer et de composer avec les symboles et les critères des marques et des enseignes qui constituent le décor de notre quotidien. Sur le mode ludique, de manière détournée ou en toute impertinence, c’est selon. Dans tous les cas, dans le but de déjouer nos habitudes perceptives tout en faisant œuvre de salubrité sémantique.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 08:10

... dans le cadre du 2e Festival Normandie Impressionniste...

 

amis-des-musees---copie-1.jpg   amis-des-musees---copie-2.jpg

 

33---39---Nympheas---1907---CP---DW-1704.jpg

 

Intitulée « Les Nymphéas. Séries de Paysages d’eau », l’exposition de Claude Monet que présente la galerie Durand-Ruel au printemps 1909 est la première exclusivement consacrée à ce sujet. Rassemblant pas moins de quarante-huit tableaux, exécutés de 1903 à 1908, elle marque un tournant qualitatif déterminant dans la façon qu’a le peintre de se saisir de son motif, le bassin aux nymphéas. Non seulement la surface miroitante de l’eau y occupe définitivement le champ iconique mais l’artiste en décline différentes variations selon un principe sériel explicitement proclamé. Une démarche singulière et innovante qui précède l’aventure des Grandes Décorations des Nymphéas.   

 

 

 

 

Claude Monet, Nymphéas, 1907

Partager cet article
Repost0
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 11:30

Inscrite dans le cadre du deuxième festival "Normandie Impressionniste"...

une exposition atypique avec une oeuvre de Claude Monet

qui n'avait encore jamais été présentée au public !

 

Une quarantaine d'oeuvres : peintures, dessins, gravures & céramiques...

dont une dizaine d'oeuvres qui ont été exposées

lors de l'une des huit expositions impressionnistes entre 1874 et 1886...

 

à voir : Monet, Renoir, Sisley, Degas Pissarro, Rouart,

             Guillaumin, Lépine, Bureau, Cals, etc....

 

Louviers---carton.jpg

Partager cet article
Repost0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 07:26

...une façon de vivre dans l'intimité du peintre...

 

-       1883, de l’arrivée à Giverny

-       1887 & 1890, de la vie au quotidien

-       1894-1895, d’un séjour à Paris et d’un voyage en Norvège

-       1895, d’un séjour à Argelès-Gazost

-       1902, d’une installation à Lavacourt

-       1909, de l’exposition des Nymphéas chez Durand-Ruel

-       1909, d’une virée dans le Cotentin

-       1910, des malheurs de l’inondation

-       1911, du lendemain de la mort d’Alice

 

FONDATION-CLAUDE-MONET.jpg

Partager cet article
Repost0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 10:45

Musée de vernon, 12 rue du Pont, 27200 Vernon

 

 

69---Monet-Claude---Bords-de-la-Seine-a-Jeufosse---1884---.jpg

Claude Monet, Bords de la Seine à Jeufosse, 1884

 

 

Quarante-trois années durant, Claude Monet a vécu à Giverny. Exactement la moitié de sa vie. En 1883, quand il s’y installe, voilà quarante-trois autres années qu’il n’a eu de cesse d’arpenter les rives de la Seine, de Paris - où il est né - au Havre - où il a grandi -, en passant par Argenteuil, Vétheuil et Poissy. Si le choix qu’il a fait du petit village normand, sis à la frontière de l’Île-de-France, est motivé par des raisons pratiques – une grande maison pour y loger tout le monde -, il l’est tout autant par les qualités naturelles du site et de l’environnement dans lesquels s’inscrit le village de Giverny. La route dite « d’en bas » qui longe le jardin est parallèle à un petit cours d’eau, le Ru, « un bras que L’Epte détache sur sa droite en amont de Giverny et qui va se jeter dans la Seine à quelques kilomètres en aval du bras principal de la rivière. » La Seine, l’Epte et le Ru…, le paysage d’eau qui borde Giverny ne pouvait que convenir au peintre. Il lui donnera, au fil du temps, ses lettres de noblesse picturale.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 23:50

23 - Basquiat - Selfportrait as a heel - 1982 - Copie

 

 

Ecritures griffées, hachures, biffures, scarifications et effacements,

les peintures et les dessins

de Jean-Michel Basquiat se dressent au regard

comme les fragments déposés d'une immense palissade.

Une oeuvre fulgurante et panique.

Partager cet article
Repost0
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 21:28

= Mercredi 15 mai 2013 : « Claude Monet, printemps 1909, une exposition déterminante »

 

Intitulée « Les Nymphéas. Séries de Paysages d’eau », l’exposition de Claude Monet que présente la galerie Durand-Ruel au printemps 1909 est la première exclusivement consacrée à ce sujet. Rassemblant pas moins de quarante-huit tableaux, exécutés de 1903 à 1908, elle marque un tournant qualitatif déterminant dans la façon qu’a le peintre de se saisir de son motif, le bassin aux nymphéas. Non seulement la surface miroitante de l’eau y occupe définitivement le champ iconique mais l’artiste en décline différentes variations selon un principe sériel explicitement proclamé. Une démarche singulière et innovante qui précède l’aventure des Grandes Décorations des Nymphéas.   

 

33---Nympheas---1907---CP---DW-1702.jpg

 Claude Monet, Nymphéas, 1907

 

 

= Mercredi 22 mai 2013 : « Claude Monet, les Grandes Décorations des Nymphéas, une œuvre in situ »

 

De Kandinsky et de Malevitch jusqu’aux abstraits expressionnistes américains de la fin des années 1940, l’exemple de Claude Monet n’a cessé d’être revendiqué. A propos des Grandes Décorations des Nymphéas, la critique n’a pas assez mis l'accent sur la nature même du projet de l’artiste. Il est temps de reprendre en considération ce qu’il en est d’un projet d’œuvre qui est d’abord et avant tout un projet de vie, conduisant l’artiste à des gestes fondateurs, comme celui de modeler la nature en fonction de sa vision et de construire un atelier qui puisse en accueillir la projection. Claude Monet, ici, en pionnier d’une attitude prospective, proprement conceptuelle.

 

31---0rangerie.jpg

 Claude Monet, Les Grandes Décorations des Nymphéas, Musée de l'Orangeire

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 21:11

L'Oeil, avril 2013, # 656

 

= Portraits  : " Gérard Deschamps. Beau comme une bouée "

                        " Patrick de Carolis. De la télé au musée "

 

= Dossier : "Le Grand paris des Ateliers d'artistes" :  " L'atelier de Claude Closky "

                                                                                                   " L'atelier de Clément Bagot "

                                                                                                   " L'atelier d'Orlan "

 

= Dossier : " Le Printemps de l'art cinétique ", Grand Palais & Palais de Tokyo 

                     " Le mouvement toujours d'actualité "

                     " Archéologie de l'Op'Art "

 

= Actualité : " Giacometti "oeuvre ouverte" ", Musée de Grenoble

     

                        

 

L'Oeil, mai 2013, # 657

 

= Portrait  : " Christian Lhopital. Le dessin entre trouble et ravissement "

                     

= Dossier : " Keith Haring ", Musée d'art moderne de la Ville de Paris

                                                      " Keith Haring et la France "

                                                      " Keth Haring, séance privée ", photos Baptiste Lignel

                                                                                           

= Actualités : " Schneider, celui qui fait signe" ", Musée des Beaux-arts d'Orléans

                         " Jean-Charles Blais. le retour, enfin ! ", Galerie catherine Issert, Saint-Paul (06)  

         

Partager cet article
Repost0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 08:22

Cette conférence est organisée par le FILAF

dans le cadre de sa programmation sur la peinture moderne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Claude-Monet---Autoportrait-a-la-surface-du-bassin---c-Co.jpg

 

C’est un truisme de le dire : la fortune critique de Claude Monet est considérable. A propos de son œuvre des Nymphéas, qui se développe sur près de trente ans et s’informe tant dans des tableaux que dans de véritables environnements, la critique n’a jamais vraiment mis l’accent sur la nature du projet de l’artiste. Il est temps de reprendre en considération ce qu’il en est d’un projet d’œuvre qui est d’abord et avant tout un projet de vie, conduisant l’artiste à des gestes fondateurs, comme celui de modeler la nature en fonction de sa vision et de construire un atelier qui puisse en accueillir la projection. Claude Monet, ici, en pionnier d’une attitude proprement conceptuelle.

  

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 09:10

Muller Maïa - Invitation web-copie-1

 

Samedi 4 mai 2013, de 18h à 21h00,

à l'occasion de la sortie du n°53 de la revue (art absolument),

la galerie présente

de nouvelles photographies de Myriam Mihindou

de la série " déchoucaj' "

en présence de l'artiste et de Philippe Piguet...

 

MM.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Pages

Liens