Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 23:32

Liron Jérémy - Paysage 126 janv 2014

   Paysage 126, 2014, huile sur toile, 186 x 211 cm

 

 

Jérémy Liron – la peinture, hic et nunc.

 

« L’intuition artistique ressemble en effet aux hallucinations hypnagogiques

par son caractère de fugacité – ça vous passe devant les yeux -,

c’est alors qu’il faut se jeter dessus, avidement. »

Gustave Flaubert, Correspondances, 1866. 

 

« On n’est jamais à savoir si l’on doit s’accorder au tumulte du monde, en adopter la confusion, en rejoindre l’agitation et les passades, s’y fondre et s’y couler ou y opposer le regard stable, intemporel, droit et glacé de celui qui passe outre », désireux d’exprimer par là qu’il « tente de capturer ce moment de bascule des images en équilibre entre le dedans et le dehors. » Au regard d’une histoire de l’art contemporain, l’emploi de ce mot ne peut que faire écho à l’exposition qu’en 1948, la galerie Colette Allendy organisait des Photographies hypnagogiques de Raymond Hains, œuvres abstraites composées en plaçant devant l’objectif des trames de verre cannelé. Simple analogie verbale ou commune préoccupation de réussir à constituer un fait plastique – photographique pour l’un, pictural pour l’autre – tout en s’appuyant sur le réel sans pour autant vouloir reconstituer une quelconque anecdote ?

 

L’art de Jérémy Liron est requis par l’idée de présence. S’il a jeté son dévolu sur le monde périphérique de la ville et qu’il a choisi de retenir pour motif de son travail tout un inventaire d’architectures désertées, « s’arrangeant d’un peu de végétation » parfois, c’est que celles-ci s’offrent à voir dans « une présence opaque » et l’assurent tout à la fois de silence, d’aplomb et d’intemporalité. Construites selon un mode minimal qui joue d’une géométrie sensible, de subtils effets de lumière et d’ombre, de plans frontaux et de lignes de fuite, les peintures de Jérémy Liron en appellent par ailleurs au mécanisme de la mémoire. Le temps y est suspendu, l’espace fragmenté. Rien n’y est livré dans une crudité descriptive ; tout relève d’une suggestion, voire d’une évocation au sens où ses images peintes délivrent comme un ton sourd, issu d’un lointain mémorable.

 

Qu’il s’agisse de ces deux nouvelles et imposantes pièces, de ses toiles « standard », de ses « images inquiètes » ou de ses « images souvenir », la démarche de Jérémy Liron atteste d’une chose, comme il le dit lui-même : « Jamais on n’échappe au contexte ; on ne peut parler que depuis là où, dans l’espace et dans le temps, on se trouve. » Hic et nunc, en quelque sorte. Ici et maintenant, jamais sur le côté. La peinture comme un travelling en profondeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 23:19

 

Catalogues d'expositions :

 

 

 

- "Les Impressionnistes en privé. Cent chefs-d'oeuvre de collections particulières"

    Paris, Musée Marmottan Monet, jusqu'au 6 juillet 2014.

    Rédaction des 13 notices des oeuvres de Claude Monet.

 

 

- "L'Illusion des lumières"

   Venise, Palazzo Grassi, jusqu'au 31 décelbre 2014.

   "Claire Tabouret". 

 

 

Monographies :

 

- "Claire Tabouret"

   Editions Isabelle Gounod, paris, 2014.

   "Claire Tabouret, de l'intime"

 

- "Guy Mansuy"

   Editons Galerie Capazza, 2014.

   "Guy Mansuy, l'écho coloré d'une présence"

Partager cet article
Repost0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 22:54

 

 

- Ouvrage relatif au prolongement de la ligne du Tram métropolitain

  de la ville de Toulouse  :

 

          "D'une rive l'autre... " - "La commande artistique, pour être de son temps - 

                                                   Thomas Houseago, mythologie futuriste /

                                                   Laurent Le Deunff, comme de tout temps /

                                                   Yazid Oulab, à l'origine"

          Tisséo, décembre 2013.

 

 

- Ouvrage sous la direction de Francesca Caruana

  Journée Sentinelle 2

  Actes du colloque transdisciplinaire de l'Université de Perpignan Via Domitia  :

 

          "Ecritures et inscriptions de l'oeuvre d'art. En présence de Michel Butor"

                          "Isabelle Lévénez, cris et écrits"

           L'Harmattan, Série Esthétique, 2014

 

 

- Ouvrage collectif sous la direction de Valérie de Daran & Marion George (éds) :

 

         "Eclats d'Autriche. Vingt études sur l'image de la culture autrichienne

          aux XXe et XXIe siècles" -

                         "La Galerie Stadler et les Actionnistes viennois"

          Peter Lang, 2014

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 22:04

Je vais donc tâcher de me rattraper

quand bien même certaines actualités sont obsolètes...!

Pour mémoire, donc... :

 

 

 

L'oeil

 

- Février 2014 # 665 :

 

      . Portrait d'artiste :"Djamel Tatah. La peinture par fidélité"

 

      . L'oeil des expositions : "Didier Mencoboni - Galerie Eric Dupont"

 

                                            "El Lissitzky/Kabakov, art et politique - Graz, Kunsthaus"

 

      . Le Grand Entretien : "Lee Ufan. la peinture a encore un devenir"

 

 

- Mars 2014 # 666 :

 

     . Portrait d'artiste : "Gotlib. Les aventures d'un Superdessinateur"

 

     . Portrait : "Bulle d'art. Richard Geffroy"

 

     . Visite d'atelier : "Carole Benzaken. Un refuge où tout devient possible"

 

     . Portrait : "Michaël Borremans. Un sculpteur qui se dit frustré"

 

 

- Avril 2014 # 667 :

 

     . Portrait d'artiste : "Les Kabakov. Philosophes humanistes de la condition humaine"

 

     . Portrait : "Jérôme Zonder. Vertigo graphique"

 

     . L'oeil des expositions : "Le monde merveilleux de Lionel Sabatté -

                                                               Paris, Aquarium de Paris"

 

                                            "Gego, sculpter l'espace - Paris, Maison de l'Amérique latine"

 

                                            "Kirili/Lopez-Huici, un art de la présence -

                                                               Caen, Musée des Beaux-Arts"

 

 

Mai 2014 # 668 :

 

     . Portrait d'artiste : "Martial Raysse. Le long chemin de la peinture"

 

     . Portrait : "Nature d'artiste. Henri Cueco"

 

     . Ouverture du Musée Soulages : "Soulages, la conscience de l'histoire"

 

                                                           "Soulages avant Kline, preuve à l'appui"

 

     . L'oeil des expositions : "Astralis, juste un rêve - Paris, Espace culturel Louis Vuitton"

 

 

- Juin 2014 # 669 :

 

     . Portrait d'artistes : "Lee Ufan & Lee Bae. Un été coréen en France"

 

     . Evénement : "Franz Gertsch, le réel sublimé - Toulouse, Les Abattoirs"

 

     . L'oeil des expositions : "Exposer Bill Viola, un pari impossible - Paris, Grand Palais"

 

 

(art absolument)

 

 

Janvier-Février 2014 numéro 57 :

 

      . Carnets de route : "Moscou"

 

      . Entretien : "Pierre Soulages, dans la lumière du noir"

 

 

Mars-Avril 2014 numéro 58 :

 

      . Carnets de route : "Monaco"

 

      . Entretien "Claire Tabouret, l'individu et le groupe, soi et l'autre"

 

 

Mai-Juin 2014 numéro 59 :

 

     . Carnets de route : "Zimbabwe"

 

     . Entretien : "Pascale Marthine Tayou, le monde en mouvement"

 

 

La Belle Revue 2013, revue d'art contemporain en Centre-France

 

 

      . Chronique : "Claire Tabouret. La condition humaine"

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 15:24

... Entrée libre...

 

 

Conférence inscrite dans le cadre d'un cycle

consacré au concept de cabinet de curiosités...

 

 

12---Messager-Annette---Espoir.jpg

Annette Messager, Mes Enluminures, 1988

 

6.4---Parant-Jean-Luc--Eboulement---2012.jpg

Jean-Luc Parant, Eboulement, 2012

Partager cet article
Repost0
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 09:58

 

... dans le cadre des 10 + 1 ans du Centre d'art de Saint-Restitut

 

 2---Manet-Edouard---Le-dejeuner-sur-l-herbe---1863.jpg

 

 

St-Restitut---1.jpg

 

St-Restitut---2.jpg

Partager cet article
Repost0
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 09:50
  
 
African-Way-1.jpg African Way 2
 
Dernière de la saison 2013-20134, l’exposition « African Way » s’inscrit dans le cadre de l’une des quatre thématiques sur lesquelles s’est appuyée depuis trois ans la programmation de la Chapelle de la Visitation - à savoir dans ce cas, « Nomadisme/Mondialisme ». Cette exposition est l’occasion d’aller à la rencontre du travail d’artistes qui appartiennent à l’une des scènes artistiques les plus dynamiques qui soient, l’Afrique. Si les artistes occidentaux ont longtemps emprunté certains de ses modèles à l’Afrique, la richesse d’invention de nombreux artistes africains contemporains est depuis la fin du siècle dernier porté au premier plan de l’activité artistique internationale. En l’espace d’une trentaine d’années, la scène africaine a ainsi intégré les réseaux et les circuits du monde de l’art contemporain. Constat, aperçu et découverte.
 
Philippe Piguet,
 
commissaire chargé des expositions
 
Partager cet article
Repost0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 08:05

...vous avez  jusqu'au dimanche 30 mars 2014

   pour vous y rendre et y découvrir le dessin dans tous ses états...

  

   Venez nombreux au Carreau du Temple & à l'Espace Commines...

 

  Sans-titre---5.jpg  

 

  ...Suivez les recommandations de Télérama Sortir !!!...

 

                                        Télérama Sortir - 26.03.2014 modifié-1

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 12:15

 

Troisième de la saison 2013-2014, l’exposition consacrée à Claire Tabouret s’inscrit dans le cadre de l’une des quatre thématiques - à savoir « Identité/Altérité » - sur lesquelles s’appuie la programmation de la Chapelle de la Visitation.

 

 

 

Tabouret-copie-1.jpg

 

 

Claire Tabouret décline toute une production de figures enfantines ou adolescentes, peintes et sculptées, empruntées à des images du passé, issues tant d’archives photographiques familiales que de documents anonymes.

Qu’elles soient représentées en groupe ou individuellement, elles sont souvent déguisées, voire masquées, posant frontalement dans un vis-à-vis cinglant du regardeur, à moins qu’elles ne retournent en fait leur regard sur elles-mêmes.

A cette production fait écho une sélection d’autoportraits qui relèvent d’un exercice quotidien et qui soulignent la dimension résolument incarnée de la démarche de l’artiste.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 22:19

= "Carnets de route 6 - Moscou" :

                                    - La Place Rouge, le Garage, La Galerie Tretiakov ;

                                    - le Multimedia Art Museum :

                                           exposition "Utopie et réalité ? El Lissitzky, Ilya 

                                           et Emilia Kabakov".

 

                                                                      Moscou---Musee-Multi-Medias---expo-El-Lissitzki---Kabakov.JPG

                                                                      Vue de l'exposition - Photo Ph.P.

 

"Avec ses coupoles colorées aux allures de bilboquets géants, dont pas un ne ressemble à l’autre, la cathédrale Saint-Basile qui se dresse sur la Place rouge, à Moscou, est éminemment l’une des curiosités architecturales les plus étonnantes au monde [...]" 

 

 

= Entretien : "Pierre Soulages, dans la lumière du noir"

  

                        Soulages-Pierre---Rue-des-Trois-Portes-Paris-5e---25.11.201.JPG

                                     Portrait de Pierre Soulages, décembre 2013 - Photo Ph.P.

 

"A tout seigneur, tout honneur ! S’il n’est plus temps de présenter Pierre Soulages et son œuvre au noir magistral, il l’est toujours d’y retourner tant elle compte comme l’une des plus importantes de son temps. En l’espace de quelques sept décennies, l’artiste qui vient de fêter ses 94 ans a écrit à lui seul un chapitre de l’histoire de l’art contemporain. Le choix qu’il a fait d’une peinture refusant toute idée de représentation au bénéfice d’une œuvre toute entière consacrée au noir et à la lumière acte une posture qui vise à considérer le concept de tableau le plus objectivement possible. Dans une veine abstraite, radicale et ouverte. Son œuvre qui fait front, c’est-à-dire qui affronte le regard, offre au regardeur l’occasion de s’y investir en toute liberté et d’y gagner une paix intérieure. A propos d’abstraction, Pierre Soulages nous fait part ici de quelques souvenirs et réflexions qui permettent d’appréhender au plus juste sa démarche [...]"    

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Pages

Liens