Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 12:30

- "Zhu Hong. D'un salon à l'autre",

   Dijon (21), Musée des Beaux-Arts, jusqu'au 26 janvier 2015.

 

Zhu-Hong.jpg

 

" Zhu Hong ne le cache pas, elle adore visiter les musées. Tant pour les œuvres qu’ils recèlent que pour leur architecture ou leur décor intérieur. C’est là qu’elle puise les motifs de son travail, non qu’elle se contente de reproduire ce qu’elle voit mais elle exprime dans ses dessins comme dans ses peintures ce qu’elle ressent, voire les questions qu’elle se pose au fur et à mesure de ses visites. Il y va donc de la dualité d’un ressenti, livré en toute sensibilité, et d’une réflexion sur l’art lui-même dans sa relation à cette perception. Dessin et peinture y sont également employés à en rendre compte pour nous donner des images qui conjuguent, sur le mode prospectif, mémoire, silence et délices [...]"   

 

- "Jean-Paul Marcheschi. 11000 portraits de l'humanité

            ou la Mathématique du feu",

     Cholet (49), Musée d'Art et d'Histoire, jusqu'au 22 février 2015. 

Marcheschi---1-copie-1.jpg


"Comme un rite. Chaque matin, tout juste arrivé à l’atelier, au lieu de sortir ses pinceaux, ses encres et ses flambeaux, il s’installe à sa table de travail, se saisit d’un feuillet, toujours le même format, et se met à écrire. Jean-Paul Marcheschi se défend toutefois d’être écrivain. Il a trop d’amis qu’il admire pour s’arroger cette qualité. Il note, tout simplement. Ce peut être des rêves, des inquiétudes bancaires, le ressenti d’une rencontre, le souvenir d’une lecture, une pensée qui le taraude, bref la vie telle quelle. Dans ses pleins et ses déliés, ses tours et ses détours. Un journal ? « …Mais alors très exhaustif, très brut de décoffrage, tient-il aussitôt à préciser. Je m’interdis de corriger et, en ce sens, ça relève d’un principe sadien, celui d’un tout écrire sans limites. Je  ne me relis pas, preuve que je ne suis pas un écrivain. » Et pourtant… [...]"

 


Partager cet article
Repost0
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 12:21

Pour que 2015 vous soit douce et festive,

ces deux images cueillies pour vous lors d'un dernier petit périple asiatique ...

 

Wulai--Taiwan---22.12.2014.JPG      Pekin--Ritan-Park--28.12.2014-.JPG

Wulai, Taiwan 22.12.2014                                  Pékin, Ritan, Park, 28.12.2014

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 11:02

Mairie-XVIIe---Signature-1---07.12.2014.jpg  Mairie-XVIIe---Signature-2---07.12.2014.jpg Mairie-XVIIe---Signature-3---07.12.2014.jpg

 

Rendez-vous à la Mairie du XVIIe Arrondissement

16/20 rue des Batignolles, 75017 Paris, de 14 à 19h...

Au plaisir de vous y retrouver... !


 

 
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 12:45

a.jpg

 

 

« [...] Exploitant les ressources tant thématiques que plastiques des modèles que l’histoire de l’art propose, l’artiste a développé toute une production fondée sur le mode de la référence. Son art qui procède de pratiques hybrides et métissées est la parfaite illustration d’une œuvre qui se nourrit des écarts de la pensée. Rencontre avec un artiste en quête d’une beauté éclatée. »

Philippe Piguet

 

A l'occasion de la treizième conférence animée par Philippe Piguet, nous découvrirons le travail de Jean-Michel Alberola, artiste peintre et professeur à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. L'entretien entre Jean-Michel Alberola et le critique d'art Philippe Piguet permettra de mieux connaître l’œuvre de cet artiste internationalement reconnu.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 12:34

614f5483-c3ba-4035-93cc-71bc1be38ce7.png

 

 


« [...] Exploitant les ressources tant thématiques que plastiques des modèles que l’histoire de l’art propose, l’artiste a développé toute une production fondée sur le mode de la référence. Son art qui procède de pratiques hybrides et métissées est la parfaite illustration d’une œuvre qui se nourrit des écarts de la pensée. Rencontre avec un artiste en quête d’une beauté éclatée. »

Philippe Piguet

 

A l'occasion de la treizième conférence animée par Philippe Piguet, nous découvrirons le travail de Jean-Michel Alberola, artiste peintre et professeur à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. L'entretien entre Jean-Michel Alberola et le critique d'art Philippe Piguet permettra de mieux connaître l’œuvre de cet artiste internationalement reconnu.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 14:21

18---Impressionnisme---Expo-inaugurale---Page-titre-du-Cata.jpg


Mercredi  19 novembre, à 18h15, à l'auditorium du Musée des Beaux-arts,

dans la série "Les expositions qui ont marqué leur temps"

« 1874, la naissance de l’impressionnisme »

 

 

 Inaugurée le mercredi 16 avril 1874 à l’instigation d’une bande de jeunes artistes, une exposition s’ouvre à Paris que l’on allait retenir sous le nom de « première exposition des impressionnistes ». L’impressionnisme est né et devait connaître sept autres expositions jusqu’en 1886. L’apparition de cette nouvelle « école » dans le même temps que l’avènement de la République est un événement artistique majeur qui a révolutionné l’histoire de l’art. Qu’il s’agisse d’organisation en association, de modèle économique, de choix iconographique ou de manière de peindre, l’impressionnisme s’inscrit en rupture résolue avec le passé. Analyse d’un phénomène.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 22:58

Dans le contexte du 2ème festival Normandie Impressionniste qui s'est tenu en 2013,

publication d'une communication faite à l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts

de Rouen dans le cadre d'une journée consacrée le 15 juin 2013 au thème

 "De la Seine impressionniste à la Seine impressionnante".


- "Rouen, la Seine impressionniste"

 

« Rouen, capitale de la Normandie, est sans contredit une des plus fameuses villes de la France. La rivière de Seine qui roule ses flots avec une majesté extraordinaire le long de ses remparts y forme le plus beau quai qui soit au monde ; il est le plus souvent tout bordé de navires étrangers ; dans une seule promenade qu’on y fera, on entendra parler toutes sortes de langues et, sans même sortir de la place, on saura ce qui se passe dans l’univers. »

 

Ainsi s’exprimait François Farin dans son Histoire de la ville de Rouen en 1668.

 342 ans plus tard, en intitulant sa préface au catalogue de l’exposition du premier festival Normandie impressionniste : « Une ville pour ou contre l’impressionnisme », Laurent Salomé analysait  le rôle fondamental qu’avait joué ce mouvement dans cette ville. Sans remonter trop loin dans le temps, il convient de dire qu’il y eut un Rouen avant l’impressionnisme. Comme en témoignent nombre d’œuvres d’artistes, notamment en voyage, Rouen constituait pour eux une étape incontournable et les différents points de vue qu’offrait à leurs yeux la vallée de la Seine ne manquèrent jamais de les retenir. Rien d’étonnant qu’on y trouve ainsi les Anglais Richard Parkes Bonnington[ et William Turner ; tous deux ont fait de la marche l’un des vecteurs les plus prospectifs de la création artistique de leur époque. Rien d’étonnant qu’on y trouve pareillement Camille Corot[ qui fit à sa façon toutes sortes de périples en France et en Italie, dans la parfaite tradition XVIIe et XVIIIe du Grand Tour. A leur suite, on trouve encore Johan Barthold Jongkind et bien entendu Claude Monet [...]

 


Partager cet article
Repost0
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 22:42

. L'oeil en mouvement :

               - Portrait : Multi-cartes. Laurence Dreyfus.

 

. L'oeil magazine :

               - Spécial FIAC : "La FIAC des Classiques : Dieter Appelt, Richard Tuttle,   

                                  Michel Parmentier, Dan Graham, Sean Scully."

                                 "La FIAC des Contemporains : Marc Desgrandchamps,

                                  Valérie Belin, Damien Deroubaix, Thomas Hirschhorn,

                                  Darren Almond."

 

         - Prix Marcel Duchamp 2014 : "Julien Prévieux, à contre emploi", 

                                 "Les Frères Quistrebert, ombre et lumière"

 

         - "Durand-Ruel : marchand, un métier d'art"

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 22:23

. L'oeil en mouvement :

                 - Portrait d'artiste :  "Tatiana Trouvé. Habiter les lieux"

Trouve-Tatiana---expo-geneve-mamco---08.2014----37-.JPG

Vue de l'expostiion de Tatiana Trouvé au mamco, Genève, août 2014.

 

. L'oeil magazine :

             - Féministe en 2014 : "Etre artiste et féministe aujourd'hui -

               Trois questions à Béatrice Cussol, Iris Levasseur, Isabelle Lévénez,

               Annette Messager, Orlan, Françoise Pétrovitch, Claire Tabouret".

 

. L'oeil des expositions :

            - A l'étranger : "Annette Messager, une dimension abyssale",

              en écho à son exposition au K21 à Düseldorf jusqu'au 22 mars 2015.



Partager cet article
Repost0
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 17:41

L'exposition consacrée à Myriam Mihindou est la 26e exposition

de la Chapelle de la Visitation depuis 2008 et la deuxième de la saison 2014-2015, laquelle est placée sous l'intitulé générique "Question de modèle".

 

 

Mihindou.jpg

 

Dans un monde contemporain agité en permanence, qui plus est un monde de l’art trop sensible aux effets de mode, aller à la rencontre de Myriam Mihindou, du moins de ses images est un moment non seulement précieux mais fort. Pour désigner d’un simple mot la densité d’une œuvre, la langue utilise celui de « chargé » ; il est exactement adapté à dire le poids, mental et sensible, de celle de l’artiste. L’œuvre de Myriam Mihindou est chargée de sens, de vécus, d’émotions, de mémoires, d’obsessions, de visions. Quoique la parole y soit tue, son œuvre est adossée à tout un monde de récits dont l’artiste relate à merveille les événements. Il faut l’avoir écoutée raconter ses origines, ses souvenirs d’enfance, les moments de bonheur et de drame qu’elle a traversés, les expériences qu’elle a partagées et tant d’autres choses pour prendre la juste mesure d’une œuvre pleinement liée à sa vie.

L’ensemble des images rassemblées à la Chapelle de la Visitation appartiennent à deux séquences distinctes de la vie de l’artiste. La première, datée 1999/2000, réfère à tout un ensemble de travaux différents les uns des autres mais tous réunis sous l’intitulé générique de Sculptures de chair. Ce sont des photographies en gros plan des mains de l’artiste dont le format varie du 24x36 à une taille dépassant l’échelle 1, qui sont prises sur fond de couleur rouge sang et auxquelles celle-ci a fait subir des traitements spécifiques... Le second ensemble d’images fait suite à une résidence que l’artiste a faite en Haïti, en 2004 [...] Tout à la fois inquiétante et fascinante, cette série intitulée Déchoucaj’ témoigne d’une expérience initiatique vécue en groupe à cette occasion dans des conditions d’imprévu et de tension extrême [...]

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Pages

Liens