Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 11:11

Viallat ou la peinture incarnée.

 

 

Viallat.jpg

 

A première vue, rien ne ressemble plus à une exposition de Viallat qu’une autre exposition de Viallat. A première vue, seulement car la peinture n’est jamais l’affaire d’un simple coup d’œil. Du moins, la bonne peinture, la belle peinture. Celle qui résiste. Au temps et au regard. Celle qui s’impose à eux dans le déploiement de sa découverte et de sa surprise. Or, justement, la peinture de Claude Viallat possède cette rare qualité de toujours déjouer l’attente et finalement de délivrer à chaque fois quelque chose d’imprévu, au sens le plus fort de ce terme. A bien regarder cette peinture, on observe d’ailleurs très vite qu’aucune œuvre n’est semblable à une autre et que, si elles en appellent toutes à l’application de la même forme, elles diffèrent par le format, la nature du support, la couleur, la lumière, l’espace, le rythme, etc. Aussi on ne peut que recommander au regardeur d’aller à la peinture de Viallat sans préjugé aucun. Il lui faut y aller avec le seul souci de voir la peinture et non de la prévoir. Il ne manquera pas alors d’être surpris, de la trouver comme il ne l’aurait jamais imaginé et il y prendra un pur et vrai plaisir tant cette œuvre relève, par-delà l’exigence d’une pratique, d’une délectation proprement absolue des matériaux. Viallat ou le plaisir de la peinture, le plaisir incarné.

                                                                                                                                                                        

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Pages

Liens