Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 08:36

Frac HN - expo 1

 

Frac HN - expo 2

 

Une sélection d'une soixantaine d'oeuvres

parmi les quatre dernières années d'acquisition

du Frac Haute-Normandie

 

...A  l’inventaire des catégories esthétiques, si le beau occupe traditionnellement une place de premier choix, le grotesque, le monstrueux, le comique, le laid, le caricatural, le marginal, le dérisoire… n’en sont pas moins intéressants. L’art qui est toujours contemporain de son époque n’a rien d’univoque et le beau – entendu au sens lissé du terme - n’en détient pas l’exclusivité. En proclamant que « le beau est toujours bizarre », Baudelaire rejette le réalisme et le positivisme dont il est le contemporain et il élève l’imagination au rang de « reine des facultés ». Ce faisant, il sublime la sensibilité dont il fait le fer de lance de la modernité et cherche à atteindre la vérité essentielle, ce qui le rapproche de la philosophie platonicienne.

« Un artiste est une réaction, écrit Paul Valéry, il répond à l’habituel par l’insolite, perçoit ce qu’il y a d’étrange dans le banal, distille le pur de l’impur, par une opération mystérieuse qui exige tout ce qu’il faut d’usé, d’accoutumé, de convenu et de conforme pour qu’elle puisse s’accomplir. Nos démons jouent à déjouer le principe de la dégradation de sensations par l’habitude. » Que demander à l’art, en effet, sinon qu’il nous interpelle, qu’il nous remette en question ? Bref que, de son expérience, il ne nous laisse jamais indemne. Le philosophe Michel Onfray note, quant à lui, que « toute peinture digne de ce nom recèle une énigme. Même un paysage, sinon une nature morte, ou bien encore un portrait, n’arrêtent le regardeur que s’ils comportent un problème à résoudre. » La force de l’art – pour reprendre une formule institutionnelle – réside dans sa capacité à nous interroger. Est bizarre ce qui n’est pas conforme au réel tout en s’y référant. Ce qui n’est pas comme on l’attend, comme on en a connaissance ou comme on en a la culture.

 

Dans un monde banalisé, standardisé et stéréotypé comme le nôtre, rien d’étonnant que le bizarre occupe une telle place chez les artistes contemporains. Tout en le commentant, il leur permet de dire le monde autre qu’il est. De le projeter dans un ailleurs qui opère sinon comme un refuge, du moins qui l’envisage prospectivement. Eloge de l’étrange et de l’incongru. Le regard a toujours besoin d’images décalées et l’esprit d’aventures mentales inédites. Quelle que soit leur nature – peinture, sculpture, dessin, photo, vidéo ou installation -, les oeuvres des artistes qui sont ici rassemblées ont été choisies en fonction de leur qualité intrinsèque à surprendre le regardeur, que ce soit par leur contenu narratif ou par leur processus de création. Dans tous les cas, pour ce qu’elles mettent en question le réel et ses conventions, qu’elles tiennent tant au pouvoir de l’imagination de leurs créateurs qu’à la capacité du regardeur à y investir la sienne...

 

 

Liste des artistes :

 

 

 

Glen Baxter, Philippe Bazin, Anne Brégeaut, Philippe Cognée, François Daireaux, Gaël Davrinche, Jean-Jacques Dumont, Joan Fontcuberta, Gregory Forstner, Charles Fréger, Olivier Goulet, Hippolyte Hentgen, Jason Karaïndros, Marc Le Suavadé, Olivier Leroi, Natacha Lesueur, Iris Levasseur, Isabelle Lévénez, Rémy Marlot, Javier Perez, Françoise Pétrovitch, Paul Pouvreau, Jorge Queiroz, Annelise Ragno, Hugues Reip, Anne-Marie Schneider, Jana Sterbak, Ji-Yeon Sung, Jeanne Susplugas, Barthélémy Toguo, Patrick Tosani, Yves Trémorin.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Pages

Liens