Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 18:03

- "La mémoire de Giverny", article illustré de nombreuses photographies originales du temps de Claude Monet à Giverny.         

 

 

Image 1         Image-1-1.jpg

 

 

L’été, c’était toujours la même chose. Dès qu’il faisait beau, on voyait errer régulièrement sur la route du haut, celle qui traverse le village d’est en ouest, d’étranges pèlerins venus d’ailleurs qui semblaient avoir complètement perdu leur chemin. Avec un accent qui nous amusait  mais que notre jeune âge ne nous permettait pas d’identifier, ils s’adressaient à nous, persuadés que nous étions des enfants du village, pour les aider à trouver leur chemin. C’était chaque fois le même refrain : « Hello ! s’élançaient-ils dans un français qui n’en finissait plus de traîner, vous savez où est la maison de Monet ? ». Et chaque fois, c’était la même réponse : « La maison de Monet ? oui, oui… On est de la famille. » Les marmots que nous étions n’étaient pas peu fiers d’en remontrer à ces touristes d’un jour débarquant à Giverny pour la plupart des Etats-Unis quand ils n’arrivaient pas tout droit de Tokyo. Nous leur indiquions la route à prendre tout en les prévenant qu’il n’y avait pas vraiment grand-chose à voir, sinon à faire le tour de la maison par l’extérieur, sentir les fleurs à distance et écarter la canisse qui masquait la vue sur le bassin pour tenter de l’apercevoir dans le brouillon de la végétation.

Nous n’avions pas plus de dix ans, mon frère et moi, mais déjà le nom de Monet nous était familier. Nous n’en savions pas grand-chose en vérité, sinon qu’il était un peintre très connu, qu’il avait épousé notre arrière-grand-mère, qu’il avait élevé les huit enfants que comptait la tribu Hoschedé-Monet et que tous lui en avaient une sacrée dette...  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Philippe Piguet
  • : Informations de mon actualité
  • Contact

Recherche

Pages

Liens